Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

Que faut-il retenir de cette saison ?

Que faut-il retenir de cette saison ?

Le 28 avril, le Premier Ministre Édouard Philippe, a mis un terme à toutes les interrogations concernant l’issue de la saison 2019-2020. Celle-ci est terminée et le championnat reprendra en août ou en septembre pour une nouvelle saison. Ainsi, il est temps pour nous de retracer cette saison et d’en faire sortir les points à retenir.

LA MOSSON : UNE VÉRITABLE FORTERESSE

Bien que la saison ait mal débuté par une défaite à domicile contre Rennes (0-1), le MHSC n’a perdu qu’un seul autre match à la Mosson cette saison (contre le PSG, 1-3). Sur 14 matchs joués dans la « marmite du diable », les hommes de Michel Der Zakarian en ont gagné 10 et ont concédé par deux fois un match nul. Au « classement domicile » de cette saison, le MHSC se positionne donc naturellement à la 3ème position derrière Paris et Lille. À la Mosson, les pailladins nous ont régalé en battant Lyon, Nice, Nîmes, Monaco, Saint-Etienne… Ainsi, le Stade de la Mosson semble retrouver son caractère de « forteresse », à l’instar de la saison 2011-2012 où le MHSC n’avait perdu qu’un seul match dans son enceinte.

UN BILAN CATASTROPHIQUE À L’EXTÉRIEUR

En total contraste avec ce qui a été dit précédemment, le bilan des matchs joués à l’extérieur est à oublier. Sur 14 matchs joués loin de ses terres, le MHSC n’en a gagné qu’un seul, a fait 5 matchs nuls et a perdu 8 fois…  Ce bilan place alors Montpellier à la 17ème place du « classement extérieur ». C’est l’une des grandes interrogations de cette saison : comment, sur une saison quasiment entière, une même équipe peut-elle faire de très belles prestations à domicile et totalement se déchirer à l’extérieur ? Que ce soit l’envie, la réussite, la chance, la motivation ou encore le jeu, rien n’a été de notre côté à l’extérieur cette saison. À tel point que c’est par deux matchs à l’extérieur que le MHSC a été éliminé des deux coupes nationales (à Reims en Coupe de la Ligue et à Belfort en Coupe de France). En espérant que cette « malédiction » des matchs joués à l’extérieur se soit échappée d’ici le début de la prochaine saison.

UNE SUPRÉMATIE RÉGIONALE AFFIRMÉE

Le 25 septembre dernier, la Mosson accueillait de nouveau les voisins nîmois pour un derby bouillant. Pour les supporters et les joueurs, l’objectif est clair : il faut absolument gagner pour affirmer, une fois de plus, la suprématie montpelliéraine dans la région. En tribunes comme sur le terrain, les pailladins ont répondu présent et c’est bien le MHSC qui s’est imposé 1-0 grâce à une sublime frappe de Souquet. Depuis, sa remontée en Ligue 1 en 2018, Nîmes n’a toujours pas gagné contre Montpellier et on espère que cela va durer encore un bon moment.

GERONIMO RULLI : GRANDE SATISFACTION DE LA SAISON

Lors du départ de Benjamin Lecomte vers l’AS Monaco l’été dernier, il semblait compliqué de trouver un gardien qui nous donnerait autant, voire plus, de satisfactions que l’international français. On peut dire que la cellule de recrutement a fait du très bon travail en piochant le gardien argentin de la Real Sociedad. Ce dernier a vite fait oublier Lecomte et s’est imposé comme l’un des meilleurs gardiens de Ligue 1 (il est 3ème selon les notes de L’Équipe sur toute la saison). Acclamé par la Mosson à chaque match, les supporters l’ont rapidement adopté. Son investissement au sein du club va même au-delà du football puisqu’il a décidé d’apprendre le français tout au long de la saison. Étant prêté avec une option d’achat plutôt élevée (environ 10 millions d’euros), il semble compliqué que l’aventure montpelliéraine de l’argentin continue… Si tel est le cas, il faudra donc trouver un gardien capable de nous faire oublier Rulli, ce qui ne sera pas une mince affaire.

ET MAINTENANT L’EUROPE ?

Si nous avons la confirmation de l’arrêt de la saison 2019-2020, rien n’a été encore affirmé en ce qui concerne l’affectation des places européennes. La LFP se réunit ce jeudi 30 avril pour prendre une décision à ce sujet. Plusieurs options sont proposées et l’une d’entre elles, pour laquelle Noël Le Graet est favorable, enverrait le MHSC en Europa League. En effet, tous les matchs de la 28ème journée n’ayant pas été joués, il parait logique que le classement à prendre en compte soit celui à l’issue de la 27ème journée. Si c’est le cas, Montpellier serait alors à la 6ème place, significative de qualification en Europa League (à moins que la finale de la Coupe de France entre Paris et Saint-Etienne soit jouée et gagnée par les stéphanois). Le MHSC fera-t-il enfin son retour en Europe ? Réponse demain ! Nous vous tiendrons vite informés !

Laisser un commentaire

Fermer