Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

[Entretien Derby] Cyril Jeunechamp : « Montpellier aura à charge de revanche »

[Entretien Derby] Cyril Jeunechamp : « Montpellier aura à charge de revanche »

Nous avons aujourd’hui eu la chance de pouvoir interroger celui qui a joué pour les 2 clubs. Né à Nîmes, c’est de l’autre côté du Vidourle que Cyril Jeunechamp est sacré champion de France en 2012. S’il a marqué le club par son jeu rugueux et ses coups de nerfs, il en a été de même par sa solidité défensive, disputant 91 matchs sous le maillot pailladin. 

En 4 saisons au MHSC, quel est le plus beau souvenir que tu gardes en tête ?

Le titre de champion bien sûr

« Le plus beau c’est sûr c’est le titre de champion. En terme de joie et surtout toute la saison c’est un travail de longue haleine, mais bon on n’était pas préparés à ça, et comme on n’était pas attendus, la pression n’était pas de notre côté donc je dirais le titre de champion bien sûr »

Cyril Jeunechamp dans les bras d’Olivier Giroud, célébrant la victoire face à Lille (1-0).

Tu as notamment marqué les esprits par tes nombreux cartons rouge, comment expliques-tu ce côté rugueux qui te caractérisait ?

Je ne viens pas d’un milieu qui a été toujours facile

« J’espère que je les ai pas marqués que pour ça (rires). Après ça fait partie de moi, de mon caractère, ça fait partie de mon état d’esprit. Je ne viens pas d’un milieu qui a été toujours facile, il n’y a rien qui est arrivé comme ça, donc ça fait partie de mon bagage. Maintenant, c’est vrai qu’avec le recul, je me dis qu’il y a beaucoup de cartons que j’aurais pu éviter, beaucoup de fautes qui étaient dans le jeu mais aussi beaucoup qui auraient pu être évitées c’est sûr. Mais voilà ça faisait partie de moi, ç’a aussi fait ma carrière là-dessus parce-que voilà, il y a des coachs qui aiment bien avoir des joueurs de caractère dont je faisais partie.  »

Une image appréciée des fans pailladins, le doigt d’honneur adressé au virage nîmois avec Istres aux Costières : peux-tu revenir avec nous sur ce geste ?

Ma signature à Montpellier a été perçue comme une trahison

« Ce n’était pas un doigt d’honneur envers les Gladiators, c’était surtout adressé à tous ceux qui m’ont insulté pendant le match. Et quand on a sa famille, ses enfants, ses parents qui sont au stade, je ne pense pas que ce soit très correct. Je pense que ceux qui n’ont pas été corrects, ç’a été le président Gazeau (président du NO de 2002 à 2014) et son fils, c’est surtout ça. Parce qu’ils ont lancé des rumeurs qui étaient fausses à mon sujet. C’est à dire que quand moi je suis en fin de contrat à Nice, en début de saison on fait un match amical contre Nîmes. Je dis aux dirigeants nîmois que mon souhait est de revenir au club car c’est mon club de cœur et mon club formateur. Ils me disent : « écoute, quelles sont tes conditions? ». Je leur dis que si je reviens à Nîmes, ce n’est pas une question d’argent mais de fierté car j’ai envie de revenir dans ce club que j’ai aimé et porté dans mon cœur, et pouvoir travailler avec. Et quand je dis au président Gazeau « Je signe le contrat et je mets en bas la somme que vous voulez, je crois qu’on ne peut pas être plus clair que ça. Il y a eu beaucoup d’amalgames et ma signature à Montpellier a été perçue comme une trahison. Mais j’ai attrapé son fils et lui ai dit mes 4 vérités. Donc c’est une vérité qui doit être rétablie aux yeux de tous. Mais de toute façon je n’ai pas à me justifier pour ces imbéciles qu’il y avait ce jour là au stade. »

Que devient Cyril Jeunechamp depuis sa retraite footballistique, et quel est son projet ?

Le but de devenir entraîneur d’une équipe professionnelle

« Je suis à Bastia, je suis éducateur, coach à Bastia avec les U18 à l’académie. On est en train de repartir de zéro au niveau des jeunes parce-que ce club a connu pas mal de difficultés jusqu’à maintenant. Et puis là, à on est en charge avec Olivier Meurillon (directeur technique et responsable de l’académie) de rétablir le bon fonctionnement à l’Académie. On dit Académie car ce n’est pas encore un centre de formation parce-que le club n’est pas pro, donc voilà, on a beaucoup de travail dessus, c’est passionnant parce-que c’est un club que je connais très bien et qui ressemble aussi un peu au Nîmes Olympique que moi j’ai connu, et pas le Nîmes Olympique de maintenant. Des clubs avec des valeurs et des vertus, qui font que ce sont des clubs qui sont à part. Donc voilà, je passe mes diplômes pour devenir entraineur, c’est le but de devenir entraineur d’une équipe professionnelle bien sûr. »

Comment juges-tu « l’après Louis Nicollin » et les performances du club depuis ton départ du club ?

C’est dans la continuité du travail que nous avons laissés en place

« C’est la continuité du travail qui avait bien été fait par le président Après voilà, Laurent a pris la relève, il est très bien entouré, je ne pense pas qu’il y ait de gros changements dans la façon de faire. Simplement, je pense que Laurent délègue un peu plus que ce que faisait Louis. Après, ils sont entourés des mêmes personnes donc ça n’a pas trop changé la donne à ce niveau. Ca bosse bien, ils se sont améliorés sur les points où ils étaient un peu en difficulté, notamment sur le recrutement. Ils se sont bien améliorés là-dessus donc c’est une machine qui tourne bien le Montpellier Hérault. Nous, quand on est arrivés là avec Geoffrey (Dernis) et Romain (Piteau), on était là pour pérenniser le club en Ligue 1 pour le plus longtemps possible. Voilà, nous on a réussis notre ambition puisqu’on est restés 4 ans, avec ce titre de champion à la clé, mais le plus important pour nous c’était de maintenir le club, de faire le bon lien entre les anciens et les jeunes qui arrivaient, et puis ça continue de le faire. Donc c’est dans la continuité du travail que nous avons laissés en place. »

Toi qui as joué avec Vitorino Hilton, qu’est-ce que ça te fait de le voir encore sur les pelouses à 43 ans ?

Je suis très content et très fier de lui

« C’est tout simplement magnifique. Après, je ne suis pas étonné de la part de Vito parce-que c’est quelqu’un qui est très sein en dehors. Mais voilà, je ne pensais pas quand même qu’il irait jusqu’à 43 ans, j’aurais dit 40-41 à la rigueur mais c’est beau, je suis content pour lui c’est un très bon ami à moi Vito. Mais bon voilà, on n’a rien sans rien. Il a fait des sacrifices, sa vie à côté du foot et en dehors, sa partie invisible est très seine, sinon on ne peut pas durer comme ça. Donc je suis très content et très fier de lui. »

Quel est ton point de vue sur la saison en cours du MHSC, et penses-tu que Montpellier a les moyens d’aller chercher une qualification européenne ?

Il y a tout pour réussir

« Les moyens ils les ont c’est sûr, il n’y a pas de soucis là-dessus. Après, c’est toujours pareil, il faut basculer dans l’autre partie, donc dans les 4-5 premiers. Ils ont du mal à faire des bonnes séries, c’est un peu en dent de scie cette année. Mais la qualité du groupe et des joueurs elle est là. Maintenant, c’est essayer de forcer un peu les choses quand ça commence un peu à coincer. Mais je crois qu’il y a tout pour réussir : que ce soit les installations, le staff ou les joueurs, il y a tout pour faire quelque chose. Après, vous savez les matchs en ce moment c’est compliqué pour tout le monde. Quand on joue et qu’il n’y a pas de spectateurs, c’est très compliqué, on le voit. C’est très dur puisqu’on a besoin, nous, en tant que joueur de cette ambiance, surtout pour la motivation. Déjà quand on joue des équipes qui sont un peu plus mal classées que nous, c’est déjà compliqué, alors si en plus on n’arrive pas à se transcender avec l’aide des supporters, ça devient très dur. »

Cyril, tu es né à Nîmes, a joué à Nîmes et donc Montpellier, mais auras-tu un penchant pour une équipe ?

Regarder le match sur un plan tactique

« Les matchs, maintenant je les regarde plus avec un œil de coach/éducateur qu’avec un œil de supporter, donc moi peu importe qui c’est qui va gagner, je vais regarder le match surtout sur un plan plutôt tactique. C’est ce qui m’intéresse aujourd’hui donc je n’ai pas d’avis de supporter. Qu’ils prennent du plaisir, qu’ils n’oublient pas que c’est un derby donc avec tout ce que ça correspond et puis voilà, qu’ils essayent de faire un bon match et surtout prendre beaucoup de plaisir sur un match comme ça. »

Quel serait ton pronostic ?

« Montpellier aura à charge de prendre une revanche, donc peut-être un petit 0-1 pour Montpellier ou 1-2 peut-être. »

Merci à Cyril pour les propos que tu nous as accordés, et pour tout ce que tu as fait pour Montpellier !

Cyril Jeunechamp remercié pour son dernier match avec Montpellier.

Laisser un commentaire

Fermer