Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

Junior Sambia en train de changer de sphère

Junior Sambia en train de changer de sphère
Junior Sambia au moment d'égaliser face aux GdB (1-1) suite à un coup franc à la trajectoire brésilienne.

Junior Sambia, depuis son retour après la frayeur Covid évolue de match en match. Le natif de 96 s’est découvert des qualités à son nouveau poste. Et cela profite à tout le MHSC.

Une progression rassurante

Inconnu à son arrivée de Niort à l’été 2018, le jeune milieu Junior Sambia est parti de loin et suit une courbe ascendante avec le MHSC. Fils de parents originaires de Centrafrique, chemine sur la voie royale au centre de formation à Lyon avant que la porte ne se referme à l’âge de 15 ans.Il prend alors la route de Mâcon, marche peut-être sur les traces d’Antoine Griezmann, Mâconnais refoulé de l’OL et contraint à l’exil :

« J’étais déçu de partir, j’ai grandi là-bas, c’est ma ville et mon club. Ce fut une étape difficile à franchir, mais cela m’a permis de rebondir ailleurs. Si je peux leur montrer qu’ils se sont trompés tant mieux, mais je veux réussir pour moi-même […] « Quand Niort m’a repéré, je me suis dit que ce n’était pas terminé et je pouvais encore devenir pro. »

Lors de son arrivée, Sambia fera quelques éclairs (but face à Toulouse sur coup franc et face à Lyon et Lorient en coupe) mais semblait ne pas se trouver, dans un milieu montpelliérain qui touchait beaucoup de ballons, en 3-5-2. Peut être trop pour un jeune d’à peine 21 ans.

Un retour en puissance

Quelques années plus tard, Sambia contracte le mystérieux virus et se retrouve en soins à l’hôpital. Même s’il perdra quelques kilos, on sent que cet épisode a solidifié Sambia. Qui se verra d’ailleurs attribuer un nouveau poste dans la foulée : à l’arrière côté droit, pour apporter de sa vitesse et percussion. Plutôt qu’au milieu. MDZ évoquait :

« C’est plus un relayeur plus qu’un récupérateur. Il se projette vers l’avant, casse les lignes à travers ses prises de balle ou ses appels » […]« Et il a une arme énorme sur les coups de pied arrêtés »

Et d’ailleurs, depuis son retour, son regain de puissance peut se voir. Sambia apportera une valeur ajoutée, dans des matchs clés: une victoire face à St Etienne (1-0) malgré un carton rouge, un centre travaillé et déposé sur la tête d’AD9. Sambia se mue en passeur décisif cette fois. Et son centre du enroulé du côté droit devient peu à peu son va-tout important. Lorsqu’on sait que Delort est l’attaquant qui a scoré le plus de fois de la tête en Europe. Et que Laborde a lui aussi un sacré coup de casque.

Sambia cette saison

Le garçon fébrile et incertain, qui perdait pas mal de ballons, que l’on pouvait voir avant, laisse peu à peu sa place à un travailleur qui tente des combinaisons. Et même des slalom depuis la défense, jusqu’à la surface de réparation adverse, de nos jours (à deux doigts d’un chef d’oeuvre plusieurs fois).
Sambia a amélioré sa qualité de dribble, et peut la combiner à sa vitesse. Avec ses longues jambes, il sait obtenir des fautes lorsqu’il est trop court pour jouer le ballon après ses une-deux.

Passeur décisif sur, sans doute, le plus beau but inscrit par le MHSC cette année (Delort face à Lille, 2-3) et tout récemment buteur, pour la première fois de la saison. Et quel but! Sambianiñho a cloué l’ancien gardien remplaçant de l’EDF, Benoît Costil.
Il continue ainsi sa réelle progression. Puisqu’il totalise désormais :
– 5 passes décisives, et un but
– 67% de titularisation (soit 2 matchs sur 3).
Il devient un des hommes sur qui MDZ ne met plus le doute. Et lorsqu’on voit certaines prestations, c’est mérité pour lui, qui n’a jamais arrêté de se battre.

Selon différentes sources, sa valeur marchande aurait doublé entre 2018 et 2021, même si les sommes restent des projections. Sa note sur le jeu vidéo FIFA a elle, augmenté de 4 points entre FIFA 18 et FIFA 21. Ce qui n’est pas un critère, mais qui témoigne de cette progression sur le long terme.

Un grand point positif dans une équipe plutôt âgée. Sambia n’a que 23 ans et fait peut être partie des joueurs d’avenir pour le MHSC.

A suivre…

 

 

Laisser un commentaire

Fermer