Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

Ce serait bien d’être un petit peu plus précis!

Ce serait bien d’être un petit peu plus précis!
Les expected goals permettent de déterminer le pourcentage de chances qu'une occasion se termine en but, selon différents facteurs (position, pied fort, position des autres joueurs...)

Montpellier s’est imposé hier en coupe (0-1) face à Châteaubriant. Sur un terrain et une équipe adverse au style de jeu… qui nous ramènent en district. Beaucoup et de ballons perdus, des deux côtés. Une victoire qui fait du bien, mais qui laisse aussi entrevoir certains domaines à travailler.

Le MHSC tire trop mais ne marque pas assez

Le dernier exemple en date est certes d’un autre match, mais semble résumer ce titre : Paris hier, s’est imposé face au Bayern (2-3) pour le match aller. Match dominé diriez-vous, en regardant le score?
31 tirs (12 cadrés), 2 buts pour le Bayern – 6 tirs (4 cadrés), 3 buts pour le PSG
4,14 Expected Goal pour FCB – 1,54 Expected Goal pour PSG

Alors certes tout n’est pas comparable, mais le scénario qui est arrivé au Bayern image suffisamment ce qui arrive régulièrement à Montpellier : énormément de tirs, d’occasions, de montants, de cafouillages, et de parades du goal adverse mais peu de buts par rapport au danger créé.
Est-ce le Bayern qui a fait une Montpellier, ou Montpellier qui imite le Bayern ? Le parallèle est flatteur, mais les conséquences moins.

Une fois de plus, si le MHSC ne finit pas européen, il pourra se rappeler les vendanges languedocienne, du grand cru comme souvent.
La victoire difficile (1-0) face aux Voltigeurs de Châteaubriant est à part, la CDF étant compliquée à jouer sur les terrains et avec un jeu sous pressing constant, compte tenu du niveau des équipes non professionnelles.
Face à Angers par exemple, tour à tour, Delort (3 occasions) Laborde, Mollet, Wahi… Aucun des joueurs n’a réussi des situations plutôt.. faciles! Quasiment presque à chaque fois des un contre un. Situations dans lesquelles, c’est plus la motivation de marquer et de dominer la sortie du gardien qui comptent pour scorer, plus que de la technique pure.

Et c’est loin d’être un match isolé, si on se remémore les triples occasions repoussées sur la ligne qui ne sont pas allées au bout. Dans des matchs où le MHSC a perdu des points bêtement.
Que manque-t-il donc ? Comme motivation pour transpercer la cage. Pourquoi chercher compliqué quand on peut faire simple ? Pourquoi ne pas réviser les fondamentaux de la finition ? Il semblerait, que la pression puisse tétaniser les jambes des joueurs aussi, qui ressentent sans doute plus de pression au moment de frapper.
Une chose est sûre, le MHSC s’il veut finir la saison d’une manière différente que les années précédentes, devra se mettre au diapason sur ce domaine. Seul Mavididi remonte la barre, avec 5 buts marqués sur ses 7 derniers tirs cadrés.

Des milieux pourtant adroits dans cet exercice

F. Mollet
 et T.Savanier possédent eux aussi une lourde frappe. A laquelle on pourrait ajouter Jordan Ferri, et ils sont des joueurs qui peuvent apporter une valeur ajoutée dans ce domaine.
Le coup franc lointain d’hier pour le premier en atteste un peu plus. La saison dernière, Savanier était le joueur à avoir marqué le plus depuis l’extérieur de la surface. Et même parmi les plus grands en Europe en terme de statistiques.

Selon vous, le MHSC doit-il adapter une stratégie différente pour permettre a ses joueurs à l’aise pour tirer de loin, de marquer plus souvent ? Ou doivent-ils persévérer avec leur tactique, et n’était-ce, que la faute à pas de chance ?
En tout cas plus que 3 jours, pour l’un des derniers virages de la saison. Metz joue Lille et Montpellier reçoit Marseille. L’occasion de bien drifter et finir en trombe, ou bien se manger le trottoir et couper définitivement tout espoir.

A suivre…

 

Laisser un commentaire

Fermer