Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

Combien de buts faudra-t-il marquer pour gagner un match ?

Combien de buts faudra-t-il marquer pour gagner un match ?

Si Montpellier s’en est sorti à la 90+4 ce week-end, le MHSC n’a pas pour autant ramené les 3 points. Des erreurs défensives ont fait encaisser aux héraultais 3 buts, ce qui est venu compenser les 3 qu’ils ont inscrit. Alors combien faut-il en marquer pour compenser une défense aussi friable ?

Les victoires du MHSC cette saison

Le MHSC s’est imposé 12 fois en ligue 1 :
Nice (3-1)
Lyon (2-1)
Angers (4-1)
Saint Etienne (0-1)
Bordeaux (0-2)
Strasbourg (4-3)
Lorient (0-1)
Lens (2-3)
Dijon (4-2)
Lyon (2-1)
Rennes (2-1)
Bordeaux (3-1)

Au total, 31 buts marqués en 12 matchs soit une moyenne de 2,58 buts par matchs gagnés. Delort (11), Laborde (12) Mavididi (9) ont participé à ces succès, plus en nombre que les victoires étriquées (seulement 2 ou 3 cette saison).
– 50% des matchs ont été remporté en marquant 3 buts ou plus
– 33% en marquant 2 buts
– 16% en marquant 1 but
En guise de rappel : le MHSC a été sacré champion de France en 2012 avec 11 victoires 1-0.

Hormis Lens et Strasbourg (2-3 ; 4-3) , où Montpellier a trouvé la ressource pour à nouveau marquer, trop de matchs ont fini sur des nuls frustrants.
Montpellier n’a plus gagné sans encaisser de but depuis début novembre, soit 5 mois.
Avec un total de 13 buts encaissés en 12 journées c’est en moyenne 1,08 buts encaissés par match. Soit plus d’un but par match.

Ce qui répond d’une certaine manière à notre question : il vaudrait mieux marquer plus de 2 buts pour s’assurer les 3 points cette saison.
Sauf que Monaco, Lille, Marseille ou encore Paris parmi les plus « gros » ont marqué 3 buts face à nous. En gros, les bonnes équipes marquent souvent 3 buts ou plus au MHSC.
Pour être sur à 100%, cette saison, il n’y a que quand le MHSC a marqué 4 buts qu’il n’a pas perdu des points : 3 victoires/3 avec 4 buts marqués.


Crise offensive ou défensive?

Même si le constat se fait sur le côté défensif, puisqu’un but encaissé reste plus en tête qu’une occasion loupée, pas besoin de rappeler la tendance à vendanger à des moments clés, du MHSC. Tendance que l’on retrouve ailleurs ceci dit, mais de manière particulièrement répétée à Montpellier cette année. Et lorsqu’on rate dans un match, on doit fournir des efforts suivants le match d’après. Ce qui fatigue certainement le groupe. Les différentes séries de défaites et de victoires que le MHSC alterne, proviennent peut-être, voire certainement, des efforts fournis pour rattraper des contreperformances face à des équipes plus faibles, sur le papier ? Une équipe qui se fatigue, et qui est moins lucide pour être plus « tueuse » devant le but lorsqu’il le faut.

S’il existerait plus un secteur à développer, il s’agirait plus de la finition. Empêcher des erreurs de concentration paraît plus difficile puisqu’il faudrait les anticiper. Et qu’en plus les joueurs changent à chaque fois :
Tour à tour : Congré, Mendes, Hilton et Cozza plus dernièrement nous ont coûté la victoire, à cause de ces erreurs. Mais sans parler des incroyables manqués offensifs, puisque le MHSC avait les occasions de faire la différence (notamment sur les deux derniers matchs : Angers, Marseille). MDZ devrait-il faire plus jouer Wahi, qui avait montré de très bonnes choses, mais joue moins désormais ?

Der Zak semble donc face au dilemme que tout le monde doit se poser :

« Mieux vaut mieux défendre et gagner en encaissant moins, ou calculer la mauvaise santé de la défense en ce Covid et blinder les séances d’entraînement de finition devant le but ? »

La réponse dès vendredi, pour savoir quelle nouvelle série va entamer le MHSC après sa série de nul. Et c’est chez le leader lillois, qui nous avait battu à l’aller (2-3). Un match dans lequel Andy Delort avait tout de même réussi à choquer l’arbitre! En espérant qu’il soit en cette même forme.

A suivre….

 

Laisser un commentaire

Fermer