Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

[Histoire d’une rencontre historique] Une défaite écrasante dans une saison à oublier

[Histoire d’une rencontre historique] Une défaite écrasante dans une saison à oublier

C’est surement le match le plus difficile à remporter qui arrive ce week-end. Un déplacement au Parc des Princes, ça ne réussit pas vraiment aux pailladins depuis la remontée dans l’élite en 2009. Le MHSC reste sur 11 matchs sans victoires au Parc, et à peine 1 buts inscrit lors des 8 dernières confrontations. Et au vu des prestations défensives de notre club, il est dur de se laisser prendre à rêver d’un résultat. Espérons que Paris fasse quelque peu tourner avant leur rencontre en Champions League et que Montpellier ne finisse pas comme en 2004.

Le MHSC au fond du trou

Le 7 février 2004, Montpellier se déplace au Parc des Princes pour la dernière fois avant un petit moment. Et oui, cette saison le MHSC est dans le dur contrairement à son adversaire du soir. Pourtant la saison n’avait pas si mal commencé; avec 6 victoires, 3 nuls et 5 défaites lors des 14 premières journées. Parmi elles, une victoire 3 à 2 à la Mosson face au Paris SG avec un doublé de Bamogo et un but de Rui Pataca. Mais après ces 14 premières journées, les hommes de Gérard Bernardet se sont effondrés. Avant de se déplacer au Parc pour le compte de la 23ème journée, les héraultais n’ont pris qu’un point lors des huit journées précédentes. Alors que l’adversaire du soir s’est bien requinqué depuis le match aller, et reste sur 12 matchs sans défaites toutes compétitions confondues. Les franciliens ne perdront que deux match d’ici la fin de la saison et termineront la saison à la deuxième place et avec une victoire finale en Coupe de France. Tandis que nos pailladins eux, inversement ne remporteront seulement deux matchs avant la fin de la saison. Saison terminée par Robert Nouzaret à la 20ème position. Cette soirée parisienne va tourner au cauchemar pour les sudistes devant presque 40 000 spectateurs.

Les compositions

Paris Saint Germain :

J. Alonzo, B. Mendy, F. Dehu (C), G. Heinze, J. Sorin, H. Leal, L. Cana (R. Rocchi 84′), B. Boskovic, F. Fiorèse (A. Touré 77′), D. Ljuboja, P. Pauleta (D. Reinaldo 73′)

Montpellier HSC :

R. Riou, B. Carotti (C) (J. Rouvière 23′), N. Dzodic, T. Gathuessi, M. Assoumani, P. Laigle, N. Godemèche, G. Moullec, B. Robert, C. Rui Pataca, H. Bamogo

Un premier coup de butoir

Le match démarre sur les chapeaux de roues, dès la 6ème minutes Boskovic élimine toutes la défense héraultaise d’une passe pour servir Fiorèse, ce dernier passe à Ljuboja éliminant de ce fait le gardien et l’attaquant serbe n’a plus qu’à finir dans un but vide. Puis 2 à 0 à la 20ème minute. La défense de la capitale se dégage comme elle peut, et le ballon tombe dans les pieds du premier buteur qui va cette fois se muer en passeur. Il remonte le terrain et lance Pedro Miguel Pauleta sur un magnifique changement d’aile. L’aigle des Açores contrôle et élimine les défenseurs parisiens avec un peu de réussite, et parvient à tromper Riou en lui glissant la balle entre les jambes. Ca sera tout pour la première mi-temps mais on a déjà aperçu les terribles lacunes défensives des pailladins.

Le match s’emballe

D’entrée de seconde période Paris se remet en route et va tripler la mise. Et que dire de ce but, la défense montpelliéraine est en totale déroute. A la suite d’un centre en demi-volée de Fiorèse, Moullec manque complétement son dégagement, Riou essaye de rattraper le coup mais sa sortie est catastrophique. Pauleta en profite, dans un premier temps il recherche Boskovic, mais le ballon lui revient et il le propulse dans un second temps au fond des filets pour signer un doublé. Montpellier trouve un semblant de réaction et obtient un coup franc, qui ressemble à un corner. Robert s’en charge et il trouve la tête de Nenad Dzodic au second poteau. Le MHSC réduit la marque à 3 à 1.

A peine deux minutes après avoir réduit le score, les héraultais vont concéder un quatrième buts dans cette soirée cauchemar. Là aussi sur coup de pied arrêté. Ljuboja est le plus prompt et décroise sa tête sur ce corner, tout comme l’attaquant portugais, Ljuboja signe un doublé. On vient d’assister à trois buts en l’espace de 6 minutes. Le match s’est emballé dans ce début de seconde période. Et cela n’a pas profité aux pailladins. Et l’attaquant serbe a encore faim de but et une fois n’est pas coutume suite à un mauvais dégagement de la défense montpelliéraine, le numéro 28 parisien, tente une reprise de volée mais elle échoue à quelques centimètres du poteau gauche de Riou.

Le PSG en démonstration

 

Reinaldo à peine entré en jeu fait déjà des différences. Il écarte vers Fiorèse qui centre en une touche pour Boskovic qui finit. 76ème minute de jeu et 5 à 1 en faveur du PSG. Et juste deux petites minutes plus tard c’est encore le brésilien Reinaldo qui fait la différence et inscrit le 6ème but. Sur ce but les parisiens s’amusent de la défense pailladine, et avec un peu de réussite le ballon arrive dans les pieds de l’inévitable Ljuboja qui sert Reinaldo qui pousse la balle au fond.  « L’équipe est apparue désunie et le score aurait pu être encore pire » comme l’évoque le coach pailladin. C’est une défaite cauchemar dans une saison cauchemar pour Montpellier. Si cela ne vous fait pas trop mal au coeur, vous pouvez retrouver le résumé en image ici.

Cet article a 1 commentaire

  1. Le foot ⚽️ un beau sport s’en toute cette voilence

Laisser un commentaire

Fermer