Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

PSG 2-0 MHSC : Pas de rêve pour les montpelliérains

PSG 2-0 MHSC : Pas de rêve pour les montpelliérains

Les Pailladins se sont inclinés 2 buts à zéro sur la pelouse de Paris. Quelques trop rares situations pour mettre en danger un club parisien, qui n’a pas pour autant montré un jeu transcendant.

Pas de hold-up, ni de quoi rougir

Sans se montrer brillants, les Parisiens ont assuré cette fois un succès sans se faire peur face à des Montpelliérains loin d’être ridicules sur la pelouse du Parc des Princes (2-0). Ambitieux dans le jeu et volontaires, comme d’habitude, les joueurs d‘Olivier Dall’Oglio ont manqué de physique et de talent offensif pour venir surprendre les hommes de Mauricio Pochettino. Téji Savanier fidèle meneur Pailladin a de temps en temps donnée le tournis aux parisiens, et a même touché le poteau (45e) mais ce fut trop peu pour inquiéter Keylor Navas. Côté parisien, Neymar et Mbappé étaient loin de leur meilleur niveau et n’ont pas su faire la différence. C’est Idrissa Gueye qui a donné l’avantage au PSG d’une frappe soudaine (1-0, 14e), passant entre deux joueurs pailladins essayant de le contrer. Avant que Julian Draxler ne double la mise (2-0, 89e), 19 secondes après son entrée en jeu sur la pelouse.

Thuler de retour et de nouveau absent

Le MHSC s’est vu perdre rapidement son défenseur brésilien Thuler, sur une splendide intervention défensive, pour couper une passe en profondeur qui aurait laissé Omlin en un contre un. Cela sent une blessure de plusieurs semaines, en attente des examens.
Match plus compliqué donc, si on ajoute cela. Dans les bons éléments, Junior Sambia aura été intéressant pour amener de la vitesse. Mais également dans ses tacles défensifs. De bons éléments pour Makouana lors de son entrée, explosif mais trop esseulé. Teji Savanier  et Jordan Ferri, plus en vue que Joris Chotard et Florent Mollet. Le jeu montpelliérain a manqué de tonus face à un PSG tout de même bien en place, et a paru trop « cadré » pour prendre de vitesse des parisiens biens replacés (2 lignes de 4 à l’arrière). Pas de quoi désespérer pour autant face à l’ogre parisien.

Montpellier glisse à la 11e place. Avant de recevoir Strasbourg, défait à Lille (1-2).

Laisser un commentaire

Fermer