Ce site est géré par un groupe de supporters et n'est pas un site officiel du club. Site officiel : www.mhscfoot.com

MHSC 1-0 RC Lens : Le MHSC cloue le bec au second et avance

MHSC 1-0 RC Lens : Le MHSC cloue le bec au second et avance

C’était un des matchs tournants. Savoir si le MHSC allait rester dans les bas fonds, ou enclencher la seconde pour suivre le rythme de ce début de championnat serré (6 équipes à 14 points). Grâce à cette victoire, le MHSC recolle derrière elles à un petit point (13 points).

Un classement pas à l’image de la rencontre

Le RC Lens réalise un bon début de saison. Avec une seule défaite au compteur au moment d’affronter le MHSC, certains voyaient le MHSC plus en difficulté qu’il ne l’a été. Une plutôt bonne entrée dans le match des Pailladins, qui ont mis de la percussion dans les duels et de l’ambition dans les offensives, a permis aux joueurs de Montpellier de gagner en confiance. Après des points perdus lors des derniers matchs.

L1 (J10) : Lens perd à Montpellier et laisse le PSG s'échapper — Foot11.com
Germain trouvait le poteau sur une belle combinaison avec son compère Teji Savanier. Mavididi et Junior Sambia loupaient eux aussi le cadre de peu. En face, à part réclamer des coups francs, Lens ne proposait pas grand chose en ce début de match. Une splendide parade d’Omlin gardait le Montpellier Hérault d’un but donné (pas grand chose sur la faute d’ailleurs une fois de plus). Mais il fallait la sortir cette parade, car le ballon de Clauss partait pleine lucarne.

Deuxième mi-temps pied au plancher

Une minute à peine, et suite à une récupération de Mollet en zone basse, Savanier distillait un énième ballon magnifique. On ne va pas s’attarder chaque match sur la qualité du meneur Pailladin, tant il a rendu fou les Lensois aujourd’hui, dans chacun de ses dribbles et mouvements. Tellement réglés comme des horloges suisses qu’on pourrait les prendre pour de l’insolence.

Bref, ballon en profondeur, Mavididi fait parler sa vitesse et ajuste Leca d’une frappe à ras de terre en un contre un. 46ème minute, La Mosson (et sa Butte) jubile. Et le MHSC punit des Lensois trop spectateurs. Les acteurs principaux jusque là ouvrent le score et c’est mérité. (1-0)

Stéphy Mavididi n’a pas manqué de montrer aux supporters Lensois que second ou pas, ici c’est la Paillade.

Ça et là, Savanier se permet de dribbler un, deux, trois joueurs, des fois plus. Mais le MHSC n’accroche pas le but d’anthologie de peu. Leca ou un défenseur pour sauver la balle avant le passage de la ligne. Germain sort à la 74′ juste après une dernière grosse occasion : une tête pas assez puissante pour conclure une splendide action.

Dernier quart d’heure difficile

Lens enchaîne les situations. Mais Omlin prouve qu’il n’est pas non plus dans la cage par hasard. Parades et sorties pour contrer toute inspiration lensoise.https://www.foot01.com/img/images/1200x/2021/Oct/17/montpellier-lens-1-0-icon_adim_171021_34_141-326013.jpg

Les lensois tentent alors un des va-tout disponibles face au MHSC : abuser de la clémence de l’arbitre.
S’il a commencé le match assez injustement (en donnant notamment le premier avertissement à Ferri qui réclamait un pied haut sur Savanier on ne peut plus justifié), il ne s’est pas laissé abuser sur une simulation grotesque de Corentin Jean en pleine surface. Mais cela n’a pas empêché un certain nombre de contestations, notamment des montpelliérains, pointant du doigt le « deux poids deux mesure ». Ce qui n’a pas manqué de faire réagir Germain à la fin du match :

“C’est incroyable, on a l’impression d’avoir à faire à des cowboys, on ne peut pas leur parler. Ils nous tournent le dos, ils sont arrogants. Nous joueurs devons peut-être être moins agressifs mais que eux fassent des efforts. On dirait des robots, on ne peut pas leur parler, on demande juste des explications de temps en temps. Ils doivent se remettre en question. […] Si vous équipiez d’un micro l’arbitre de ce soir, vous serez surpris de son arrogance. […]Vous verrez le jour où il aura un micro. Il se permet de dire des choses et nous évidemment, on ne peut pas réagir car on n’a pas les cartons nous…”

La Mosson gronde et les Lensois s’agacent.

Ferri reçoit un deuxième carton jaune sur un accrochage d’anti-jeu. Le MHSC est à 10.

Tout le monde voit alors le mauvais film que l’on connaît se répéter. Le MHSC recule, mais fait bloc. Malgré deux latéraux d’un niveau assez calamiteux : La plupart des situations et occasions provenant du côté gauche (côté de Sambia), pendant que celui ci marchait ou ne défendait même pas sur les joueurs dont il était normalement au marquage (Fofana ou Frankowki).
Cozza a aussi eu beaucoup de difficultés, mais plutôt au niveau des relances, puisqu’à minima il a essayé de gêner les milieux dans leur progression.

Etrange qu’ODO n’ait pas essayé de faire rentrer Ristic ou Souquet plus tôt. Lens loupera ses deux occasions en fin de match. Savanier a deux doigt d’inscrire un missile téléguidé de 25 mètres sur une frappe flotante juste avant la fin. Cette fois-ci le MHSC a appris de ses leçons. Tous unis, ils ont pu compter sur des joueurs cadres : Ferri, Savanier, Mavididi, ou encore Estève. Qui continue de prendre de l’assurance.

Prochain match à Monaco. Et sans Ferri. Peut être l’occasion de voir un Florent Mollet à son vrai poste ?

A suivre…

 

Laisser un commentaire

Fermer