Interview

Michel Mezy : « on nous traite de consanguins »

143

Lors d’une interview avec le Midi Libre, Michel Mezy a évoqué entre autres le regard des autres sur le MHSC 

À la question d’un éventuel rachat de Strasbourg par des Américains, savoir comment le conseiller de Laurent Nicollin le voit, ce dernier répond :

On est peut-être le dernier des Gaulois. Quand on arrive à Montpellier, vous savez où vous êtes. Il y a une identité, un vécu, un amour et des résultats. Je suis fier d’avoir à mes côtés des Carotti, Rouvière, Delaye, Utaka, Bédimo… Je suis très heureux d’appartenir à un club qui sort de l’ordinaire et peut gêner. On nous traite de consanguins. Certains sont cons sans être sanguins.

« La relève est prête »

Toujours en faisant référence au Gaulois, Michel Mezy se réjouit de savoir que la relève de Louis et Laurent Nicollin est prête :

C’est fabuleux, c’est extraordinaire. Mais c’est le camp des Gaulois, c’est Astérix. Soyons fiers d’être Astérix. Je ne sais pas si cela va durer, mais la relève est prête avec Agathe (Nicollin, fille de Laurent). Rien n’est plus beau que transmettre.

Article précédent
Encore blessés, Estève et Leroy seront absents à Ajaccio
Article suivant
Michel Mézy : « Je pensais à Antonetti ou à un retour de Girard »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Montpellier ne gagne plus : quel est le gros problème ?