Nouveau stade : Laurent Nicollin ne lâche rien !

142

Malgré que le projet soit actuellement au point mort après la volte-face de la banque des territoires, le président du MHSC n’abandonne pas et a affirmé auprès du Midi Libre sa volonté de se battre pour le stade Louis Nicollin.

« On n’a pas trop compris, on ne l’a pas vu arriver. »

Ce retrait a été vécu comme une mauvaise surprise pour le président et son frère (Olivier), car tout semblait être bien parti :

La Banque des territoires de la région avait validé les choses. On était en totale osmose.
Quand on a été reçu en avril dernier avec mon frère (Olivier) par la directrice de l’antenne régionale, elle nous a dit que tout était calé, qu’il ne manquait que la signature. Ce projet leur faisait visiblement et plaisir. On est sortis de la réunion tout content. La semaine suivante, on a présenté notre projet à la ministre des Sports (Amélie Oudéa-Castella), elle semblait elle aussi vouloir nous soutenir. Tout était parfait dans le meilleur des mondes.
Mais quelques semaines après, on apprend que la direction de Paris dit stop, que le projet n’est pas viable.

Si le président est en colère, il ne compte cependant pas se résigner bien au contraire :

Mes parents nous ont élevés en disant qu’il fallait se lever le matin et se battre. Je ne suis pas résigné. En colère oui, parce que c’est long et que l’avenir du club en dépend. On me fait beaucoup de reproches, mais je sais que c’est vital pour le développement du club. Tant qu’il y a statu quo, on meurt à petit feu, même si on meurt avec dignité comme on l’a toujours fait chez les Nicollin et à la Paillade, parce que c’est notre berceau. Avec mon frère, on porte ce projet à bout de bras parce que, je le répète une énième fois, c’est vital pour le MHSC.

II en a aussi profiter pour lâcher plusieurs piques notamment à certains politiques et à E.E.L.V :

Quand l’élu Manu Reynaud (adjoint au maire, EEVL) dit qu’il faut partager un stade pour le foot et le rugby, c’est une énorme connerie. Donc s’il le faut, je ne mâche pas mes mots. Mais son idée était débile, c’est la course à l’échalote pour trouver la plus grosse connerie à sortir sur le stade […]

Sinon, on restera à la Paillade, les collectivités mettront 100 millions d’euros pour rénover la Mosson avec les impôts des gens, selon le souhait d’une certaine frange politique de Montpellier. Mais ce serait totalement illogique.

 

 

 

Article précédent
[MHSC 0-0 SRFC] Top Of The Tweets
Article suivant
À l’entraînement, des cadres toujours absents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?