Des matchs plus ennuyeux, est-ce la faute à Montpellier ou à la Ligue 1 ?

161

Les matchs avec un faible nombre de buts, tout comme des 0-0, semblent se répéter de plus en plus cette saison, si l’on compare avec l’année dernière. Le MHSC n’a pas su enflammer le match face à Nice vendredi. Est-ce la faute à l’équipe, ou est-ce le nouveau mode de jouer cette année en ligue 1 ?

Voyage au bout de l’ennui…

Une première période globalement décevante entre Marseille et Lens qui n’ont pas su se départager, en clôture de la 12ème journée. Un commentaire que l’on peut appliquer à la rencontre entière entre le MHSC et Nice (0-0). Puisqu’à la différence de Lens, un buteur miracle n’est pas sorti de sa tanière pour arracher le succès du coté de Montpellier. Même si Akor Adams en était tout proche, avec ses 2 poteaux.

Idem pour Le Havre et Monaco (0-0). La semaine passée, Lorient-Lens (0-0) avait donné le même score, tout comme Marseille Lille (0-0), ou encore Strasbourg-Clermont (0-0).

Au delà des matchs nuls, des courtes victoires : 3 ce week-end avec un seul but marqué.

Des joueurs qui regardent, ou des coachs qui calculent ?

C’est pas forcément les buts en fait, y a pas d’action, pas de tir cadré. Les équipes maintenant ne veulent pas s’ouvrir, parce que tu joues contre le concurrent direct.

Analysait Thierry Henry, dont le constat était diffusé sur RMC Sport. Qui titrait lui aussi ce constat : peu de buts, peu d’attaquants prolifiques, équipes prudentes : la l1 est-elle ennuyeuse ?

Il est vrai que ce débat peut s’élargir. Est-ce la faute des joueurs, s’il y a moins de mouvement, ou est-ce la faute aux tactiques des entraineurs ? On entendait par exemple, Michel Der Zakarian, plutôt satisfait de son 0-0 face au leader.

Ligue 1 : Nice concède le nul à Montpellier, mais reste leader
Quand dans le même temps, des consultants radios, ou supporters décriaient le manque de course à haute intensité, d’appels pour transpercer la défense, de remontées de balles…

Pour revenir à Montpellier, même Teji Savanier a été plus ou moins critiqué pour son match de vendredi. Il est vrai qu’on n’a pas vu les magies habituelles du maestro, enchaînant les dribbles chaloupés, et magies techniques. Mais peut-être aussi logiquement, Teji s’est montré dans un rôle plus au sein du collectif, mais du côté défensif. Où ses efforts étaient plus concentrés autour de la récupération, ou du pressing. De quoi diviser dans les avis sur X , ou même dans le #SpaceMHSC :

Globalement, c’est tout le MHSC qui a plus défendu. La conséquence d’un championnat plus serré ? Possible.

 

Le retour de Nordin fera du bien

Car tout de même, ce n’est pas la première fois que ce sentiment peut avoir lieu. L’impression que ce MHSC ne cartonne plus autant qu’en fin de saison dernière. Se retrouve plus prévisible, frappe moins de loin. Un foot plus calculé, et donc plus facile à anticiper ?

Arnaud Nordin, c’est peut-être ce qu’il aura manqué sur un côté. Tamari un peu en dessous, et cartonné plusieurs fois. Fayad bon, mais décentré dans un poste qui n’est pas le sien. Il a certainement manqué du mouvement sur les ailes pour repiquer dans l’axe. Un dribble apprécié d’Arnaud Nordin, blessé depuis un moment, et attendu dans les prochaines semaines.

Pour ce qui est du championnat, les prochaines semaines confirmeront ou non cette tendance. Même s’il est clair que la saison à 18 équipes, doit participer dans la peur de perdre les matchs. Et donc de moins se découvrir?

A suivre…

 

 

Article précédent
Akor Adams suivi de près par l’AC Milan !
Article suivant
Jordan Ferri blessé à un genou !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?