MHSC-RCSA : «Au feu, les pompiers la maison qui brûle»

70

Après un nouveau scénario catastrophe après avoir ouvert le score pour sombrer à nouveau (4-1), match crucial ce dimanche à la Mosson, face à Strasbourg. Autre candidat de cette lutte des mal classés. Et pourquoi pas une victoire comme sur les derniers MHSC-RCSA ?

4 victoires sur les 5 dernières réceptions

Invaincu depuis 2004 à domicile et une défaite 1-2, cette adversaire reste iconique pour ce match de la montée en 2008-2009 (2-1). Entre-temps, quatre victoires et quatre matchs nuls  (tous sur le score de un 1-1).

L’enjeu est tel que dès ce dimanche, un nouveau match nul, aurait le goût d’une défaite dans ce couloir de la mort dans lequel le MHSC est engagé. Deux petites victoires à domicile, sur un score cependant fleuve (3-0).

La saison passée, Montpellier s’était imposé 2-1. Le match précédent, 1-0. Une courte victoire, peu importe la manière est le strict minimum que tout supporter de Montpellier attend. Car nous sommes loin d’une époque plus flamboyante des 4-3 ou 3-0 (2020). L’effectif et l’énergie n’étant plus la même.

Après Metz, nouveau match à 6 points

Si on ajoute le match de coupe joué mardi soir, Strasbourg reste sur trois déplacements sans victoire (2N 1D). la dernière victoire à l’extérieur a eu lieu contre un mal classé : Clermont (1-3).

Difficile de considérer les statistiques, si l’on remarque qu’avant la victoire face à Metz 3-0, cela faisait 10 ans que le MHSC ne serait pas imposé. Aujourd’hui, cela fait 20 ans que Montpellier n’a pas perdu à la maison contre Strasbourg. Des statistiques, on peut en trouver, à tort et à travers. Dimanche dernier, c’était aussi la première victoire de 2024 de l’olympique de Marseille par exemple…

Il faudra ne pas s’arrêter de jouer

Dans les esprits de nos adversaires, le MHSC est sûrement une bête à l’agonie. Pouvant passer du rêve au cauchemar, comme beaucoup trop de fois cette saison : Strasbourg 2-0 puis 2-2, Lyon 1-0 puis 1-2, Marseille 1-0- puis 1-4, ou encore les avances rattrapées contre Le Havre et l’OM -au match aller- (2-2 ; 1-1).

Pire encore, jamais, Montpellier ne s’est imposé cette saison après avoir été mené.

Messieurs, peu importe, le scénario, faites mentir ces statistiques pessimistes pour nous rapprocher des plus optimistes.

À suivre…

 

 

Article précédent
Quelle défense face à Strasbourg ?
Article suivant
[MHSC-RCSA] Le groupe pailladin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?