Non classé

MHSC – ASM : Les pailladins ne lâchent rien !

0

Menés à 2 reprises, les pailladins n’ont rien lâché cet après-midi à la Mosson pour décrocher le match nul (2-2) face à Monaco. Dans le money-time, le but salvateur d’Andy Delort sur pénalty permet aux hommes de Der Zak de rester accroché au pied au podium.

Il faudra encore patienter quelques temps avant de fêter une victoire à domicile contre Monaco. Voilà en effet 28 ans que les Monégasques repartent de l’Hérault avec au moins le point du match nul… et cet après-midi, ils auraient bien pu regagner les vestiaires avec les 3 points et une victoire finale. Et pourtant… dans une fin de rencontre totalement débridée, les pailladins ont su trouver les ressources pour revenir au score. Et comme la semaine dernière de l’autre côté du Vidourle, c’est Andy Delort, sur pénalty, qui sauve les siens de la défaite.

Florent Mollet absent ce dimanche, c’est Junior Sambia qui se retrouvait titulaire au coup d’envoi, tout comme Paul Lasne, préféré une nouvelle fois à Ambroise Oyongo sur le côté gauche. Un double choix de DerZak qui laisse forcément perplexe au vu de la première mi-temps très pauvre de ces derniers. Très rapidement bousculés par une équipe de Monaco presque entièrement remaniée après le mercato hivernal, et après une 1ère alerte de Gaëtan Laborde repoussée par Subasic (9e), les pailladins concèdent logiquement l’ouverture du score par Gelson Martins abandonné par un Paul Lasne dépassé par les évènements (0-1, 14e). Si les 30 premières minutes sont presque à sens unique pour les visiteurs, les pailladins arrivent toutefois à se montrer un peu plus dangereux quand ils parviennent à poser le pied sur le ballon. Pourtant à l’image de Sambia, qui a définitivement montré cet après-midi qu’il n’avait pas l’étoffe d’un meneur de jeu, l’ensemble reste bien trop brouillon pour véritablement inquiéter des monégasques qui semble techniquement au-dessus et qui regagnent les vestiaires à la mi-temps avec un précieux but d’avance.

Le mental et les ressources pour renverser des montagnes…

Il faudra véritablement attendre l’heure de jeu et le double changement demandé par Der Zakarian pour enfin voir les Pailladins montrer un autre visage et faire vibrer les travées d’une Mosson bien trop calme. En sortant Sambia et Lasne pour faire entrer Skuletic et Ristic, le coach héraultais nous refait le même coup qu’à Nîmes la semaine dernière. Et l’entrée du géant Petar permet enfin à l’équipe de changer de visage et d’offrir quelques frissons aux supporters. Changement d’hommes, et changement tactique également avec un retour à 4 defenseur. La délivrance viendra quelques minutes plus tard et elle sera signée Gaëtan Laborde. Alors que Golovin, touché au tibia dans un contact avec Pedro Mendes, se traîne pour sortir du terrain, le N°10 pailladin profite d’une série de mauvaises relances monégasques pour envoyer le cuir au fond des filets et remettre enfin les 2 équipes à égalité (1-1, 65e). Plus juste techniquement, les montpelliérains font alors jeu égal avec les joueurs de la principauté qui semblent sonnés par cette égalisation. La sortie de Golovin fait enrager Léonardo Jardim qui voit rouge pour son retour sur le banc monégasque, laissant ses joueurs enchainer les fautes et les cartons jaunes (Falcao 68e et Jemmerson 69e). Le match s’emballe et devient alors complètement fou dans le dernier ¼ d’heure. Au terme d’une belle séquence de jeu, et malgré un nouvel arrêt de l’impérial Benjamin Lecomte, Falcao trouve le poteau rentrant opposé et redonne l’avantage aux siens (1-2, 82e). Mais au mental, on fait difficilement mieux que les Montpelliérain cette saison ! Les pailladins qui, au bout du bout du temps réglementaire, voient leurs efforts encore récompensés. Après un attentat de Glik sur Skuletic dans la surface, et un penalty confirmé, comme la semaine dernière, par la vidéo, c’est Andy Delort qui remet de justesse les 2 équipes à égalité. ! Le Sétois frappe sur sa droite, côté choisi par Danijel Subasic, qui stoppe le ballon. Mais le ballon lui passe sous le corps et franchit la ligne de quelques centimètres…

On en restera là cet après-midi, dans un match ou les monégasques ont maîtrisé les débats, les montpelliérains prouvent encore une fois qu’ils ont le mental et les ressources pour renverser des montagnes. Avec 7 points en 5 matchs, les pailladins continuent leur marche en avant sur un petit rythme alors que se profile à l’horizon 2 matchs cruciaux à l’extérieur. S’ils veulent espérer jouer l’Europe, les déplacements à Lille dimanche prochain et le match en retard contre le PSG dans la foulée seront de bons indicateurs.

Article précédent
MHSC-ASM : les absents monegasques
Article suivant
Andy Delort a été jugé suite à l’outrage aux policiers
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?