Non classé

MHSC 2- 4 Reims | Pour la course à l’Europe, on rebouche le champagne…

15

Alors qu’ils avaient rapidement ouvert le score par Congré, les pailladins ont été dépassé par une solide et très efficace équipe champenoise. Avec 9 buts encaissés en 2 matchs, les hommes de DerZak, décidément très loin du niveau affiché en début de saison, semblent dire adieu à l’Europe qui leur tendait les bras il y a encore quelques semaines. 

Mais on est donc passé l’équipe qui se retrouvait dauphin du PSG au soir d’un match brillant contre les sardines marseillaises ? C’était le 4 novembre dernier… une éternité ! Car le bilan des montpelliérains en 2019 ne permet clairement pas d’envisager de jouer l’Europe. Avec seulement 8 points pris cette année (sur 27 possible), les pailladins glissent match après match vers un ventre mou peu reluisant.

Après le combat du nord et la gifle du parc (et ses 2 CSC), les supporters attendaient un réveil des troupes ce dimanche après-midi à la Mosson. Au coup d’envoi, seul le goalaverage plaçait le MHSC devant Reims. Le retour d’Andy Delort donnait également de bons espoirs quant à l’issue de la rencontre. Un match que les pailladins ont d’ailleurs rapidement pris à leur compte, asphyxiant la défense Remoise et trouvant l’ouverture du score grâce à ses défenseurs centraux (passe d’Hilton pour Congré, 1-0, 6e minute). C’était sans compter sur l’envie et la volonté des visiteurs qui avait l’occasion de réaliser une très bonne opération comptable en venant chercher un résultat positif sur les bords de la méditerranée. Revenu à égalité à la ½ heure de jeu (quelques minutes après la sortie de Mendès sur blessure), les champenois ont rapidement pris l’avantage au retour des vestiaires sur un penalty effleuré par Benjamin Lecompte (1-2, 47e) alors que Delort délivrait une nouvelle passe décisive à Gaëtan Laborde pour remettre les 2 équipes à égalité (2-2, 55e).

Mais en 2019, la dynamique est clairement à l’avantage de Reims qui, dans un froid réalisme parvient à crucifier des pauvres montpelliérains qui semblent avoir définitivement perdu tout ce qui faisait leur force en première partie de saison. L’efficacité défensive, maintes fois louée cette saison vole une nouvelle fois en éclat… Devant, l’entrée de Skuletic ne changera rien à une maladresse chronique depuis quelques semaines.

Ce dimanche soir, les chances de jouer l’Europe semblent presque réduites à néant, tant le spectacle offert par les pailladins est loin du niveau requis. Gage de regarder également dans le rétroviseur ou les n*mois ne comptent ce soir que 2 points de retard… Qu’il serait cruel de voir ces imposteurs nous doubler au classement d’ici la fin de la saison. Reste à DerZak de trouver les bons mots pour remobiliser son équipe et redonner enfin un peu de sourire aux supporters pailladins à l’approche du printemps…car si les promesses de l’automne étaient belles, la désillusion de cet hiver est cruelle et douloureuse.

Article précédent
MHSC-SDR : les stats des confrontations en Ligue 1
Article suivant
GDB-MHSC reporté à mardi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

En remplaçant Omlin par Lecomte, Montpellier s'y retrouverait-il ?