Non classé

La Mosson, un potentiel sonore incroyable !

4

Les pailladins qui se sont imposés hier face au PSG dans un scénario fou (3-2), ont pu compter sur le soutien des montpelliérains.

La première mi-temps

Même si le CSC de Oyongo redroidit un peu la Mosson dès le début du match (12e), il ne faut pas plus qu’une égalisation à nouveau CSC 10 minutes plus tard pour réveiller la Mosson ! Une Mosson qui aurait pu exploser à la 43e lorsque que Delort tente l’impossible avec un retourné acrobatique devant le but de Buffon, mais ça passe au dessus.

Paris reprend l’avantage 

C’est à la 62e minute de jeu que Di Maria profite de multiples erreurs de la défense montpelliéraine pour redonner l’avantage au PSG. La Mosson s’inquiète, d’autant plus que Pedro Mendes sauve un but sur sa ligne quelques minutes plus tard.

Une ambiance digne de coupe d’Europe

Bien servi par Mollet, Andy Delort file seul face qu but de Buffon et ajuste d’une frappe puissante croisée. La Mosson exulte à 10 minutes de la fin et peut croire à la victoire.

Grâce à l’aide de TOUT le stade qui reprend les chants qui provient d’Etang de Thau, c’est Camara qui profite d’une erreur parisienne pour tromper le portier italien d’une frappe anodine. A 4 minutes du terme de la rencontre (hors temps additionnel), la Mosson s’embrase et la marmite du diable reprend ses droits comme il fut un temps.

Vous l’avez donc compris, c’est Montpellier qui finit par s’imposer 3 buts à 2 et s’accroche au rêve européen.

On retiendra que la Mosson est capable du pire niveau sonore comme du meilleur. Mais si tout le stade joue le jeu jusqu’à la fin de la saison, c’est l’Europe qui nous tendra les bras !

Article précédent
MHSC-PSG : les absents côté parisien
Article suivant
MHSC – Amiens SC : Les places sont à 4 € !
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?