Non classé

Le MHSC fête ses 45 ans !

3

Il y a 45 ans, Louis Nicollin rachetait le Montpellier la Paillade Sport Club, aujourd’hui MHSC. Le début d’une longue histoire.

1974, le début de l’histoire 

Alors que le club évolue en division d’honneur, dans son stade de Richter, Louis Nicollin rachète celui-ci et le remonte au plus haut niveau en seulement 8 saisons.

1989, la naissance du MHSC

Le club de Louis Nicollin, alors nommé Montpellier Paillade Sport Club cède son nom à l’actuel MHSC.

1990-1991 : la Coupe de France suivie de l’épopée européene 

Le 2 juin 1990, le MHSC remporte la 73e édition de la coupe de France aux depends du Racing Paris en finale. Un premier trophée majeur pour le neo MHSC.

La saison d’après a lieu la folle épopée du Montpellier Hérault en Coupe des Coupes en éliminant respectivement deux anciens champion d’Europe, le PSV Eindhoven et le Steaua Bucarest avant de chuter face au grand Manchester United.

Les années 2000, entre ascenseurs et frayeurs

Alors en première division, Montpellier descend en Ligue 2 à l’issue de la saison 2003-2004 en terminant dernier du championnat.

Lors de la saison 2006-2007, le MHSC frôle la catastrophe en évitant de justesse la relégation en National. En effet, Montpellier relégable à 4 journées de la fin, se sépare de Jean-François Domergue et fait appel aux services de Rolland Courbis, qui parvient à sauver miraculeusement le club de la descente.

En 2009, ce même Rolland Courbis ramène au plus haut échelon national le MHSC en terminant second du championnat. La Ligue 1, où figure toujours le club créé par Louis Nicollin.

Les années 2010, entre l’Europe et le gral national

La première saison de sa remontée, le club désormais entraîné par René Girard surprend en terminant 5ème du championnat et en se qualifiant en coupe d’Europe.

2012, le graal ! À la surprise générale, le club de Loulou remporte le championnat, devant un PSG qui venait d’être racheté et dont la Ligue 1 lui semblait promise.

La saison suivante est plus compliquée, mais le MHSC écrit son histoire en disputant pour la première fois la Ligue des Champions.

2017, le départ d’un grand Homme

Le 29 juin 2017, notre président qui fête ses 74 bougies est victime d’un arrêt cardiaque qui lui est fatal. Depuis, son fils Laurent a repris les rennes du club.

Depuis, l’histoire du MHSC fondé par notre cher et tendre Loulou continue, avec le relais de son fils et la volonté de s’installer durablement dans le haut de l’élite française.

Merci Montpellier, Merci Loulou ! 

Article précédent
FCM-MHSC : les stats des confrontations en Ligue 1
Article suivant
La défense amputée de Pedro Mendes contre Toulouse !
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?