Non classé

Keagan Dolly : en cours de disparition

7

Le milieu de terrain sud-africain, arrivé dans l’Hérault en janvier 2017, n’est apparu que six fois cette saison sous le maillot montpelliérain, dont une seule fois en tant que titulaire. Adaptation trop compliquée, niveau pas assez élevé, blessures récurrentes ou encore trop forte concurrence au milieu… pourquoi Keagan Dolly n’arrive-t-il pas à s’imposer dans le 11 de Michel Der Zakarian et s’efface de plus en plus chaque semaine ?

En janvier 2017, Keagan Dolly débarque à Montpellier en provenance de l’Afrique du Sud, son pays natal. Depuis, on ne peut pas dire que le numéro 20 pailladin a pu montrer de quoi il était capable. Avec 42 matchs joués sous les couleurs orange et bleu, il n’a inscrit qu’un seul petit but (le 6 mai 2018 face à Nantes).

Une grosse blessure l’empêchant de jouer une saison

La saison dernière, lors de la 5ème journée face à Strasbourg, Keagan Dolly s’est gravement blessé au bout de 6 minutes de jeu. En effet, suite à un tacle du milieu alsacien Jérémy Grimm, le milieu montpelliérain s’est fracturé le péroné. Cette blessure l’empêchera de jouer toute la suite de la saison 2018-2019 et contribuera donc au fait que d’autres milieux se sont révélés, faisant de Dolly un joueur non indispensable pour Michel Der Zakarian.

En plus de cette grosse blessure, le 13 octobre dernier, lors d’un match avec sa sélection, Dolly s’est à nouveau blessé et n’a donc pu être apte pour les sept matchs qui ont suivi, ce qui n’a pas arrangé son cas…

Une trop forte concurrence au milieu de terrain

Cette saison, personne n’est sans savoir des arrivées de Téji Savanier ou encore Jordan Ferri au milieu de terrain. De plus, le jeune Joris Chotard, issu du centre de formation, fait un excellent début de saison. Cela participe donc au fait que Dolly est soumis à une forte concurrence pour se faire sa place dans le 11 de départ. Pour l’instant, DerZak’ a fait le choix de ne titulariser Keagan Dolly qu’une seule fois, privilégiant ainsi des joueurs comme Ferri, Chotard, Le Tallec, Mollet ou encore Savanier. Depuis son arrivée, le milieu sud-africain n’a donc pas réussi à convaincre le coach pailladin, ce qui a pour conséquence de le voir débuter chaque match sur le banc ou alors de ne même pas être dans le groupe (comme récemment face à Paris).

Un niveau pas à la hauteur des espérances

Finalement, outre les blessures, le fait de ne pas voir Keagan Dolly jouer plus que ça ne serait-il tout simplement pas une question de niveau ? En effet, avec un seul but marqué en 42 matchs, le rendement est très faible et surement trop insuffisant pour espérer une réelle place de titulaire en Ligue 1. De plus, si Michel Der Zakarian fait ces choix-là, c’est sûrement car il estime que ce qu’il voit à l’entrainement de la part de ce joueur ne lui plait pas. Ainsi, il ne peut lui donner toute sa confiance pour emmener son équipe vers la victoire dans un championnat aussi disputé que la Ligue 1.

Pour le match de ce soir face à Lille, Keagan Dolly est dans le groupe mais débutera la rencontre très certainement sur le banc. Peut-être que Der Zakarian le fera entrer en cours de match, l’occasion pour lui de montrer de quoi il est capable et essayer de gratter de plus en plus de temps de jeu au fil de la saison.

Article précédent
LOSC-MHSC : les stats’ des confrontations en Ligue 1
Article suivant
LOSC – MHSC : Toujours pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

En remplaçant Omlin par Lecomte, Montpellier s'y retrouverait-il ?