Non classé

[CDF] Attention, ne pas sous-estimer notre adversaire

16

La Coupe de France est avant tout connue pour sa magie, ses surprises lorsque des clubs amateurs viennent à bout de clubs professionnels, avec des joueurs de « petits clubs » qui jouent, très souvent, le match de leur vie. Donc gardons les pieds sur terre et ne sous estimons pas notre adversaire !

Ne pas faire la même erreur que l’an passé

Lors de la saison précédente, pour les 32èmes de finale de Coupe de France, le MHSC se déplaçait sur la pelouse de l’Entente Sannois Saint-Gratien. Une rencontre où les pailladins partaient logiquement favoris grâce à l’écart de divisions séparant les deux équipes. Mais très vite, la rencontre s’est transformée en cauchemar, et Montpellier s’est fait punir de son manque de réalisme dans les dernière secondes du match, concédant l’ouverture du score. Cette élimination douloureuse, alors que Michel Der Zakarian avait aligné une équipe compétitive, fera office de piqûre de rappel : en Coupe de France, la hiérarchie n’existe pas !

Un club de Régional qui élimine un club professionnel ? C’est possible !

Notre adversaire du jour, le club de Reims Saint-Anne évolue en Régional 1, soit le 6ème échelon français. Parmi les 64 clubs qualifiés en 32ème de finale de Coupe de France cette saison, seuls 4 clubs évoluent dans un niveau égal ou inférieur à la R1. Mais même avec un tel écart de niveau, certains clubs arrivent à réaliser l’impossible, et cela s’est déjà vu par le passé ! Et quand on dit « passé », on ne parle pas plus tard qu’hier puisque le club de la JS Saint-Pierroise (Régional 1) a éliminé les Chamois Niortais, pensionnaires de Ligue 2. Et oui, la Coupe de France est la coupe où tout est possible. Alors même si ces cas de figures restent extrêmement rares, il faudra malgré tout rester vigilent.

Le point positif : pas de problème de pelouse

Souvent, lors des 32èmes de finale, le MHSC affronte des clubs amateurs, qui font le choix de disputer le match dans leur propre stade, ce qui a donné lieu par le passé à des matchs joués sur des pelouses plus que moyennes. Aujourd’hui, le match sera joué au Stade Auguste Delaune, où joue le Stade de Reims habituellement. Un stade que connaît bien Montpellier, avec une pelouse qui devrait ne pas poser de problèmes, ce qui devrait limiter le risque de blessures, on l’espère !

Jouer la Coupe de France à fond ?

La Coupe de France reste une compétition importante pour le MHSC, Louis Nicollin en était un grand amoureux. Faire un bon parcours en Coupe de France est essentiel pour se mettre en confiance, et pour, pourquoi pas, décrocher un billet européen en cas de victoire comme ce fût le cas en 1990, seule victoire du club dans cette compétition depuis sa création en 1974. Donc on espère que les pailladins iront le plus loin possible en Coupe de France, et ça commencera par une victoire cette après-midi face au club de Reims Saint-Anne.

Article précédent
[Reims St Anne-MHSC] Le groupe pailladin
Article suivant
[CDF] Le parcours du Reims Saint-Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?