Non classé

Passer à autre chose…

22

Ce samedi, Montpellier s’est lourdement incliné face au leader du championnat 5-0. Une lourde défaite qui s’additionne à l’élimination en Coupe De France mardi dernier.

Humiliés du début à la fin

Très peu inspirés, trop passifs, les hommes de Michel Der Zakarian n’ont rien pu faire face au PSG. Très tôt dans le match, le MHSC concède l’ouverture du score à la 7′, d’une frappe splendide de l’international espagnol Pablo Sarabia. Déjà privé de Rulli (suspendu suite au carton rouge reçu face à Belfort), Bertaud écope d’un carton rouge net à la 17′ d’une faute de main à l’extérieur de la surface, sur un lob de Mbappé. C’est donc le 3ème gardien Montpellierain Mathis Carvalho qui remplace Laborde, pour disputer son 1er match pro de sa carrière. Et puis tout s’est enchaîné 4 buts entre la 41’et la 65′ respectivement inscrits par Di Maria, Congré(csc), Mbappé puis Kurzawa. Le MHSC s’est même vu réduit à 9 à la 88′ après 2 cartons jaunes reçus en moins de 7 minutes pour Chotard. Paris a enfin marqué un 6eme but en fin de match par l’intermédiaire de Cavani, mais ce dernier a vu son but refusé pour une position de hors jeu signalée par l’assistance vidéo.

Vite passer à autre chose

Cette défaite peut s’expliquer notamment par les 120 minutes jouées ce mardi en Coupe de France. Il faudra malgré tout vite se tourner vers la prochaine rencontre face au FC Metz, où les hommes de MDZ devront impérativement se relancer à domicile et prendre une revanche sur le match aller(2-2). A noter, la ré-ouverture de la Butte, et le retour de Geronimo Rulli dans les cages de la Paillade. Il faudra ce servir de ces éléments pour aller chercher un succès précieux dans la course à l’Europe.

Article précédent
[PSG-MHSC] Les stats’ des confrontations en Ligue 1
Article suivant
[MHSC-FCM] Le groupe pailladin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?