Non classé

Des intentions, toujours ce manque de précision

0

Montpellier a entamé sa saison 2020-2021 par une défaite (2-1) face au Stade Rennais. Les Montpelliérains, rapidement réduits à dix après l’exclusion de Florent Mollet (43′) ont pourtant eu les occasions pour égaliser avant le deuxième but rennais, mais ont manqué de précision, malgré le premier but de Gaëtan Laborde (ci-dessus).

30 % de précision
Les Montpelliérains ont frappé 10 fois au but ce samedi. Au total : 6 tirs hors cadre et seulement 3 dans le cadre (dernier tir contré). Arnaud Souquet frappera le haut du poteau gauche, pour noter une des grosses occasions d’égaliser.

A titre comparatif, les rennais, ont frappé 16 fois pour 7 tirs cadrés.
Si Omlin enlève subtilement un de ces derniers en le déviant sur la barre, les rennais ont heurté deux autres fois les montants.
Les rennais ont terminé la rencontre avec une précision de tir de 44%, ce qui s’est traduit en terme de score.

L’occasion de revenir

Le premier but de Laborde (90+1′) aura fait naître des remords sur le manque de concrétisation récurrent des montpelliérains, en particulier à l’extérieur.
Bien qu’esseulé, et de retour d’une fracture du nez, la tâche ne s’annonçait pas facile pour l’ancien girondin. Son but vient récompenser l’abnégation dont il a su faire part.

C’est tout de même celui-ci, sur un manque de communication avec son compère Damien Le Tallec, qui aurait pu laisser le MHSC égaliser à sa minute sacrée (74′).
Comme évoquée précédemment, un double occasion terminée par une reprise (magnifique) sur le poteau d’Arnaud Souquet, aurait permis aux montpelliérains de ramener un point pas tant immérité. Notamment face à la sévérité du carton rouge (comme évoqué par Der Zak’) qui a quelque peu cassé la dynamique du match?

Les Montpelliérains auront ensuite quelques situations pour revenir à 2-2, mais pas assez de temps.


Vaillants même en infériorité

Les montpelliérains n’auront tout de même pas à rougir de leur match. Même si la note aurait pu être plus salée.
Les montants, mais aussi un plutôt bon Jonas Omlin, pour son premier match de ligue 1.
Le gardien suisse a su se montrer rassurant, autant dans ses parades que dans ses sorties maîtrisées et ses dégagements précis.
Le reste de l’équipe a su se mobiliser, malgré un match en moins. Puisque les rennais avaient déjà joué la première journée face à Lille, tandis que le MHSC avait vu son match face à l’OL reporté.

Le but de Camavinga (2-0) est venu ternir une deuxième mi-temps des hommes de Der Zakarian plutôt réussie :
Un score de 1-1 sur une mi-temps, un but contre son camp sur un centre dévié avant cela. Et du manque de réalisme dans les situations offensives.

Voilà un constat tout de même encourageant, puisque le bon résultat n’était pas si loin. Mais gare à ne pas le répéter et mettre fin à cette malédiction des matchs à l’extérieur, au plus vite. Les Montpelliérains auront eu le mérite de ne pas sombrer.

Prochain déplacement le 27/09, pour la cinquième journée face à Dijon.
Avant cela, trois réceptions d’affilée à la Mosson : Nice, Lyon et Angers.

Article précédent
[SRFC-MHSC] Les notes du MHSC
Article suivant
Florent Mollet connaît sa sanction !
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Après avoir retrouvé la victoire face à Strasbourg, êtes vous confiants dimanche face à Toulouse ?