Non classé

MHSC- Angers SCO : Montpellier erre haut

2
Pour la première fois de leur histoire, les Pailladins ont décroché 3 succès lors d’une incroyable série de 3 matchs consécutifs à domicile en à peine plus d’une semaine. après Nice et Lyon, c’est le SCO d’Angers qui est tombé ce dimanche à la Mosson (4-1). 

Une bonne entame, malgré un petit coup de mou

 

Dans un bel après-midi ensoleillé, les Pailladins retrouvent leur public pour le dernier match de la série très bien commencée.
(3-1 et 2-1).
Le retour à la Mosson des joueurs du MHSC, mais aussi de plusieurs anciens nîmoins. Dont un Bernardoni copieusement sifflé à chaque intervention, de la part d’une partie des supporters du MHSC.Très rapidement ; Une frappe de Laborde détournée par Bernardoni, (13e), une autre de Savanier repoussée par la défense (14e). Et puis la 3ème était la bonne : après une superbe récupération haute et un une-deux avec Delort, la frappe à ras de terre d’Arnaud Souquet, au ras du poteau droit, ne laissait aucune chance à Bernardoni (1-0, 17e)
Oui mais voila, on le sait les équipes du bas de tableau sont efficaces et ont du réalisme face au MHSC. Et sur l’une des premières incursions : centre de la gauche, plat du pied de Bahoken qui voit son tir dévié par une main pas assez ferme d’un bon Jonas Omlin . (1-1, 25e)
Il inscrit au passage son 5e but face au MHSC, sa proie favorite en Ligue 1.
Différentes occasions et situations, mais juste avant la mi-temps, après une grosse occasion de Savanier, le ballon était repoussé par la défense. Le ballon revient à l’entrée de la surface de réparation, et après une très astucieuse déviation de Laborde, Andy Delort est lancé en profondeur et glisse une tête après avoir mangé son défenseur sur la vitesse (2-1, 44e), avant de s’empaler sur Bernardoni.

La deuxième mi-temps

En deuxième mi temps , Andy Delort exécutait une tête décroisée dans le petit filet droit, sur un superbe centre de Sambia et triplait la mise (3-1, 60e). Andy inscrivait ainsi ses deux premiers buts de la saison. Et fêtait de la plus belle des manières son 1er brassard de capitaine au coup d’envoi sous les couleurs du MHSC.
Sambia qui se montrera d’ailleurs très en jambe et tout proche de signer un but merveilleux après une percée audacieuse, venant de la droit, mais son tir passait à côté .

Avec l’entrée de Florent Mollet pour son retour en suspension et venant se tirer la bourre avec un Savanier de haut niveau, en ce moment.

Sur une très bonne remontée de balle de Gaëtan Laborde, celui-ci décale sur sa gauche Florent Mollet , qui, de son magnifique plat du pied sans contrôle lobe Bernardoni et finit avec un but en transversale rentrante pour signer le 4-1 Pailladin. Clôturant définitivement les hostilités. (4-1, 86e)

Avec son entrée et son but, Mollet envoie un message à Der Zak pour montrer qu’il peut toujours compter sur son De Bruyne héraultais. Venant compléter un très bon milieu montpelliérain dans ce début de saison.

3 matchs 9 points 9 buts marqués

On ne pouvait pas rêver mieux, dans des matchs pièges , le MHSC ira peut être chercher sa 4e victoire d’affilée sur le dernier, Dijon , 0 pts (0victoire 0 nul 4 défaites). Une aubaine ? A confirmer en tout cas.

Delort et Savanier sont à deux unités, Delort a rattrapé son loupé face à Lyon et exprime sa joie de débloquer son compteur cette saison 2020/2021.
Outre cela, dans le match Laborde et Savanier ont bien combiné. Ristic s’affirme tandis que Congré et Mendes rassurent.
Aidés par le retour de Cozza, malin et généreux mais remplacé par Oyongo (68′). Souquet nous a régalé de ses frappes de loin avec sa torpille à ras de terre a l’entrée de la surface de réparation, lui qui a pu se montrer hésitant parfois dans les matchs précédents.
Rendez vous dans 7 jours, le dimanche 27 Septembre à Dijon, pour continuer cette belle passe, et s’installer dans le haut du classement.

 

Le MHSC est sur le podium, à la 3ème place , avant le match entre Marseille et Lille.

Article précédent
[MHSC-SCO] Les notes du MHSC
Article suivant
Le Midi Libre vise l’arbitrage face à Angers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?