Non classé

Zoom sur l’adversaire du jour : le Dijon FCO

1

Après 3 victoires de suite à domicile, le MHSC va évoluer hors de ses bases pour la première fois depuis près d’un mois. Ce déplacement face à Dijon sera important pour les hommes de Michel Der Zakarian. Zoom sur cette équipe dijonnaise qui a débuté le championnat avec 4 défaites en 4 rencontres. Dernière équipe au classement de notre championnat

FICHE TECHNIQUE

  • Club fondé en 1998
  • Président : Olivier Delcourt
  • Entraîneur : Stéphane Jobart
  • Saison 2019/2020 : 16ème

Le mercato dijonnais : un remaniement de l’effectif

Le mercato dijonnais est très mouvementé pour le moment. 8 arrivées et 5 départs, ce sont les chiffres à l’heure où ces lignes sont écrites, car le mercato du DFCO n’est, pour le moment, pas terminé. On rappelle que le mercato français fermera le 5 octobre.

Côté arrivées : beaucoup d’arrivées, peu d’expérience

En ce qui concerne les arrivées, beaucoup de choses intéressantes à noter. Tout d’abord, Roger Assalé, arrivé en provenance des Young Boys pour 4 millions d’euros vient renforcer l’attaque dijonnaise, suite au départ de Julio Tavares (voir ci-dessous). Sur les tablettes du MHSC en hiver dernier, et proche de signer au club, l’attaquant ivoirien a finalement rejoint un autre club de Ligue 1. Il a, pour le moment, joué seulement 10 minutes avec ses nouvelles couleurs. 10 minutes avant de se faire exclure lors de son premier match.

Autre joueur qui était visé par le MHSC, Aurélien Scheidler a été recruté en hiver dernier par les dijonnais, puis prêté jusqu’à la fin de la saison à son ancien club : Orléans. Il a donc joué ses premières minutes avec le DFCO cette saison, et a été l’auteur du seul but dijonnais sur les 4 premières rencontres (face à Lyon / 4-1). Il est pour Luka, notre rédacteur, le joueur à suivre lors de cette rencontre.

Pour compléter les arrivées, on retrouve Bersant Celina (milieu offensif), arrivé en provenance de Swansea pour 3 millions d’euros. Anibal Chala (latéral gauche) a été prêté avec option d’achat par le Deportivo Toluca, club mexicain. Autre joueur prêté avec option d’achat, il s’agit de Pape Cheikh Diop (milieu central) qui arrive de Lyon. Mihai Alexandru Dobre (milieu) est arrivé de Bournemouth contre un chèque d’1,1 million d’euros. Pour renforcer sa charnière centrale, Dijon a recruté Jonathan Panzo, arrivé de Monaco pour 3 millions d’euros. Enfin, le gardien Anthony Racciopi est arrivé de Lyon vendredi. Il devrait devenir le gardien n°1 en cas de départ de Gomis (voir ci-dessous).

Côté départs : des cadres en moins

Du côté des départs, certains cadres dijonnais sont partis durant ce mercato. On pense notamment à Julio Tavares. L’ex-buteur dijonnais est parti au club saoudien d’Al Faisaly. Nayef Aguerd, défenseur central de 24 ans a rejoint Rennes pour 4 millions d’euros. Titulaire la saison dernière aux côtés d’Ecuele-Manga, il a dû être remplacé cette saison suite à son départ. Runar Runarsson a également quitté le club. Le portier a rejoint Arsenal pour 2 millions d’euros. Il est le premier gardien dijonnais à être parti durant ce mercato. Mais il devrait être rejoint par Alfred Gomis, annoncé en partance pour Rennes. Il devrait tout de même tenir sa place dans les buts dijonnais cet après-midi.

Pour terminer avec les départs dijonnais : Michaël Alphonse est parti, libre, à Amiens. Florent Balmont a mis un terme à sa carrière de footballeur professionnel. Et enfin, Stephy Mavididi a terminé son prêt en juin dernier. Dijon voulait organiser son transfert, mais c’est finalement vers le MHSC que le choix de l’attaquant s’est fait. Un départ qui avait provoqué la colère du président Olivier Delcourt, annonçant que Mavididi souhaitait rejoindre un club de son pays natal : l’Angleterre.

Le début de saison : 4 matchs, 4 défaites

Le bilan du DFCO est simple : 4 journées, 4 défaites, et 0 point au classement. Un début de saison que l’on peut qualifier de catastrophique à tous les niveaux tant cette équipe n’a montré que peu de choses depuis la reprise du championnat. Dijon a débuté par une défaite à domicile face à Angers (0-1), avant d’aller perdre à Lyon lourdement (4-1). Après la trêve, une défaite face à Brest (0-2) a plongé un peu plus les bourguignons au fond du classement.

Le dernier match joué : défaite à Strasbourg

Plus récemment, dimanche dernier, les hommes de Stéphane Jobart sont allés perdre à Strasbourg (1-0), sans avoir réellement luté durant cette rencontre. Le match nul semblait être la priorité du DFCO, se rassurer également, il n’en fut rien. Le score de 1-0 est flatteur, tant les dijonnais ont été inexistants durant cette rencontre, subissant pendant 90 minutes les différents assauts strasbourgeois. Strasbourg qui a frappé 3 fois le montant, synonyme de cette domination, mais également d’un score qui ne reflète pas la physionomie globale de cette rencontre. Si l’on regarde les stats, 43% de possession de balle en faveur des dijonnais, combinés à 5 tirs au total dont 2 cadrés sont très insuffisants pour espérer quelque chose de cette rencontre. Dommage, car Strasbourg avait également perdu ses 3 premiers matchs, et était également en difficulté.

Le but encaissé vient à la suite d’un long temps fort strasbourgeois. Il est marqué sur un énième centre venant du côté droit de l’attaque alsacienne. Lienard à la passe, Mitrovic de la tête à la conclusion. Ce but vient confirmer les difficultés dijonnaises sur les centres adverses, et dans le jeu aérien. Des difficultés mises en lumière durant toute cette rencontre.

Le bilan de Dijon est donc le pire de Ligue 1. Cette équipe est la seule à avoir perdu ses 4 premiers matchs de championnat. Si l’on rentre dans les détails, on remarquera qu’un seul but a été marqué, 8 encaissés, rien de plus à espérer avec de telles statistiques. Le DFCO sera dans l’obligation de rebondir rapidement, sinon l’ombre de la Ligue 2 risque de s’éclaircir de matchs en matchs.

Le point fort : Un effectif complet

Avec le mercato estival, l’effectif dijonnais a été séparé en deux parties : les cadres, et les nouvelles recrues. Parmi les cadres, on va retrouver des joueurs qui sont présents depuis quelques saisons au sein de l’effectif dijonnais, sur qui Stéphane Jobart a beaucoup compté la saison précédente. Et puis il y a les nouvelles recrues, qui vont venir combler les différents départs cet été, et qui amèneront de la fraîcheur dans cet effectif.

Des cadres conservés

Dijon est une équipe qui utilise souvent les mêmes joueurs. La saison dernière, 12 joueurs dépassaient les 50% de temps de jeu dans le 11 de Stéphane Jobart. Parmi eux, on retrouve Bruno Ecuele-Manga, qui n’a pas manqué la moindre minute de jeu la saison passée. A l’image d’un Vitorino Hilton au MHSC, il fait partie des rares joueurs à totaliser 2 520 minutes de jeu en Ligue 1 lors de la saison 2019/2020. Pour le moment, le gabonais est bien parti pour réaliser la même performance, il a été titulaire sur les premiers matchs de championnat, et a disputé à chaque fois les 90 minutes.

Parmi les autres cadres de l’équipe qui ont été conservés, on retrouve Fouad Chafik (33 ans), titulaire sur l’axe droit de la défense dijonnaise. Didier NDong semble avoir trouvé sa place au milieu de terrain. Titulaire, lui aussi, lors de ces 4 premiers matchs, il apporte à la récupération de balle. C’est une des pièces essentielles dans le 11 dijonnais depuis son arrivée en été 2019. On aurait pu citer également Alfred Gomis qui avait gagné sa place dans les buts au détriment de Runarsson, mais le portier est sur le départ, et pourrait rejoindre Rennes avant la fin du mercato (voir par ailleurs).

Wesley Lautoa est toujours là pour aider défensivement. On peut parler, pour terminer, de Mounir Chouiar, qui s’impose de plus en plus dans cet effectif, et qui apporte beaucoup sur le côté gauche de l’attaque par sa rapidité, et surtout par sa technique. Il sera difficile pour son club de le conserver quelques saisons au vu de son jeune âge et de son talent débordant.

Des recrues talentueuses

L’attaque dijonnaise a complètement été renouvelée. L’an dernier, Julio Tavares occupait, souvent seul, le front de l’attaque du DFCO. Mais son départ a changé les habitudes dijonnaises. Aurélien Scheidler a été recruté l’hiver dernier pour apporter de la qualité dans le jeu aérien. Du haut de ses 1,92m, il sera à surveiller sur les centres et coup de pied arrêtés de son équipe. Il est capable également de prendre la profondeur de par sa rapidité. Mais le joueur le plus rapide de cette attaque sera, sans doute, Roger Assalé. L’attaquant Ivoirien n’a encore rien prouvé sous le maillot dijonnais depuis son arrivée (10 minutes jouées et une expulsion), mais il sera à surveiller, lui qui fera son retour de suspension lors de cette rencontre à venir contre le MHSC.

Suite au départ de Nayef Aguerd pour le Stade Rennais, Dijon a choisi Jonathan Panzo pour le remplacer. Jeune joueur anglais de 19 ans, il a très peu d’expérience au haut niveau. Il fut acheté par l’AS Monaco en 2018, mais il n’aura joué que 2 matchs sous ce maillot. L’an dernier, son prêt au Club Bruges lui a apporté du temps de jeu, et lui a valu d’être repéré par le board dijonnais. Sur le côté gauche de la défense, on retrouvera normalement Anibal Chala (24 ans), autre recrue dijonnaise. L’Equatorien a montré de bonnes choses depuis son arrivée, notamment son envie de jouer haut. Même si cela n’a pas été concluant pour le moment, il sera un des éléments à surveiller pour ce match à venir.

Le point faible : Des automatismes à créer

Avec un effectif renouvelé à moitié, Dijon a eu toutes les peines du monde à créer des automatismes au sein de son effectif. Le manque de confiance est probablement à l’origine du début de saison catastrophique des bourguignons. Certains joueurs manquent d’expérience en Ligue 1, et des failles ont été exploitées par leurs adversaires. De nombreux problèmes sont à cataloguer au sein de cet effectif, nous allons les passer en revue.

Une attaque en panne

Comme évoqué précédemment, Dijon a marqué qu’un seul but lors de ses 4 premiers matchs de championnat. Trop peu pour espérer quelque chose, pour cette équipe qui se retrouve logiquement 20ème attaque de notre championnat. Un choc des extrêmes car nos pailladins possèdent la meilleure attaque de Ligue 1 avec 10 buts inscrits. Les hommes de Stéphane Jobart, en plus d’être inefficace devant le but, peinent à se créer des occasions. Son équipe est celle qui tire le moins en Ligue 1 avec 4,8 frappes par match. Même après l’ouverture du score strasbourgeoise, les dijonnais n’ont pas su réagir. La seule occasion dangereuse viendra d’un centre de Younoussa, repris de la tête par Ryan Philippe. C’est Kamara qui a sorti une belle parade, et conservé l’avantage au score de son équipe.

Une défense fébrile

En plus d’être la dernière attaque de notre championnat, le DFCO est également la 18ème défense de Ligue 1 avec 8 buts encaissés. Des largesses défensives sont à noter. Nous l’avons remarqué contre Strasbourg, énormément de centres venaient sur le côté gauche de la défense bourguignonne, et les hommes de Thierry Laurey manquaient de réussite dans le jeu aérien. Bruno Ecuele-Mange fut souvent dominé dans ce secteur. Les centres alsaciens venaient des espaces laissés par Chala, souvent dépassé par Lala dans ses duels. L’Equatorien essaye d’apporter en attaque, mais les efforts pour revenir en défense sont limités, et cela aurait pu coûter plus cher à son équipe, plus tôt dans le match.

Les dijonnais ont totalement subi, à l’image des rencontres précédentes. Le pressing dans le camp adverse est inexistant, Dijon recule rapidement après la perte de balle. Cette équipe essaye de se rassurer en encaissant le moins de buts. Cela a failli marcher face à Strasbourg, mais la défense a craqué au plus mauvais moment (80′). On imaginera surement le même scénario face à Montpellier tout à l’heure, avec une équipe du DFCO prête à subir face aux différents assauts pailladins, essayer de faire le dos rond le plus longtemps possible. Attention tout de même aux contre-attaques, avec certains joueurs rapides évoqués précédemment, qui pourront amener le danger en quelques secondes dans le camp adverse.

 

LE GROUPE POUR AFFRONTER LE MHSC

Stéphane Jobart a convoqué 20 joueurs pour affronter le MHSC. Voici ceux qui seront sur la feuille de match, à 15h, au Stade Gaston Gérard :

LA COMPO PROBABLE SELON L’EQUIPE

Voici la composition que devrait aligner Stéphane Jobart selon le quotidien L’Equipe :

Article précédent
Interview des Twittos Saison 2 Episode 5 : « Cette saison c’est le néant… »
Article suivant
Dijon-MHSC : Les absents dijonnais
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Après la défaite à Toulouse, qu'est ce qui vous inquiète le plus ?