Non classé

A Lens il faut que le MHSC avance

1

Lens vient de retrouver la ligue 1. Après plusieurs « ascenseurs » : 2008-2009, 2011 à 2014. Puis de 2015 à 2020. Pour autant, le RC Lens est connu dans son histoire, notamment par sa ferveur en tribune. Alors quelle équipe sera face à nous?

Lens depuis son retour : David contre Goliath

Lens a bien failli faire disparaître le Racing sans l’intervention de la société luxembourgeoise Solferino et de l’Atlético de Madrid. En 2017, après un but d’Amiens à la 97′ minute, Lens reste en ligue 2. La saison d’après, Lens est tout proche de descendre (16 ème).

Deux ans après, Lens réussit à monter. Les Lensois entament la saison par une victoire face au PSG. Récent finaliste de la LDC.
Ensuite 4 victoires en 5 matchs (dont St étienne et Bordeaux). Une claque dans le derby (défaite 4-0 face à Lille).
Le parcours ressemble jusque là un peu à celui du MHSC cette saison. On se rappelle que Montpellier avait terminé 5ème l’année suivant sa montée. Et lens semble déterminer à jouer les troubles-fête.
Un ancien du club revit là bas : Florian Sotoca. C’est d’ailleurs l’ex pailladin, qui, d’un doublé aux 90 et 94′ a permis a Lens de réaliser l’un des matchs les plus fous de la saison. 4-4 contre Reims.

MHSC : Phases ON-Phases OFF

Année après année, les Pailladins se trouvent de mieux en mieux et évoluent. Une équipe remarquée par de plus en plus de journalistes à droite à gauche. Le MHSC fait partie des bêtes noires de plusieurs grosses écuries. Quand il le décide.

Cette saison, les trois victoires à domicile semblaient avoir lancé le MHSC (Nice, Lyon, Angers).
Puis une phase d’absence totale : 4 matchs soldés par 2 défaites et 2 matchs nuls avec de grandes difficultés, si on y ajoute les expulsions.
Montpellier s’est relancé contre l’ASSE pour que la machine se remballe : 4 victoires en 4 matchs (St-Etienne, Bordeaux, Strasbourg, Lorient).

La récente défaite face à un PSG remanié, prenable, a mis en lumière la nécessité de concrétiser absolument, des situations encore mal gérées. Sans sa vedette et son leader Andy Delort, le MHSC a concédé une défaite qui ne sera pas le début d’une nouvelle phase « OFF » on l’espère.

9 points pris sur les 3 derniers déplacements

Avec 3 matchs à la hauteur de Montpellier, cela passe par une nouvelle victoire à l’extérieur. Maintenant que le MHSC semble guéri de sa maladie. Gare à la rechute si le MHSC ne veut pas tomber dans le ventre mou. Après un si bon début de saison. Le retour de Delort pourra aider l’équipe à appréhender les matchs avec confiance.

Article précédent
RC Lens – MHSC : les joueurs convoqués
Article suivant
Interview des Twittos Episode 14 Saison 2 « Hâte de revoir Hilton à Bollaert »
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?