Non classé

La Team RMC évoque le MHSC

25

Lors de l’émission RMC Football Show, les chroniqueurs sont revenus sur le cas du MHSC et ont abordé notamment les problèmes défensifs auxquels fait face l’équipe héraultaise depuis la saison dernière. L’ancien coach pailladin Rolland Courbis a pu émettre son ressenti, accompagné de Julien Landry, journaliste RMC Sport qui suit le MHSC. 

Julien Landry fait tout d’abord le constat des problèmes défensifs toujours présents avec notamment 6 buts encaissés sur les deux premiers matchs :

Montpellier a encaissé 62 buts la saison dernière et n’a réalisé que 2 clean-sheets sur les 28 derniers matchs. Olivier Dall’Oglio est arrivé en se disant qu’il fallait retrouver une solidité défensive car offensivement l’équipe est capable de marquer beaucoup de buts. Mais il n’a toujours pas retrouvé la solution défensive et est même repassé à 5 derrière contre Reims. Ce sont toujours les mêmes maux du coté de Montpellier, cette facilité que cette équipe a à encaisser des buts. Si cela reste comme l’année dernière et qu’elle encaisse encore plus de 60 buts, il faudra dire adieu aux objectifs d’Europe.

Julien Landry continue en évoquant une gueulante de Dall’Oglio à l’encontre de ses joueurs :

Le coach a eu des mots très durs à la fin du match en disant que cette équipe ne jouait pas en régional. Si Michel Der Zakarian avait tendance a protéger son groupe, Olivier Dall’Oglio a l’air d’avoir pris une décision de sanctionner les joueurs qui ne mouilleraient pas le maillot. Donc il pourrait y avoir des changements pour la venue de Lorient dimanche prochain.

Rolland Courbis, qui a bien connu le banc montpelliérain, poursuit en évoquant le manque d’équilibre du MHSC :

Comment trouver un équilibre avec Delort, Laborde, Mollet, Savanier, Wahi et deux latéraux qui ont des qualités offensives ? Tu peux mouiller le maillot pendant 3 heures, tu vas quand même avoir des difficultés. L’intention d’Olivier Dall’Oglio est d’avoir une équipe qui plait à son public et qui va de l’avant mais il va falloir réfléchir dans certaines formules. Est-ce qu’il va repasser à 3 comme dimanche dernier ? Toujours est-il que jouer avec ces 4 offensifs plus Savanier, c’est audacieux. Il faudra peser le pour et le contre.

Le cas Mamadou Sakho a ensuite été abordé par Julien Landry :

Olivier Dall’Oglio a dédouané Sakho de toute responsabilité à l’issue de la rencontre car on sait qu’il n’a pas joué depuis janvier. Logiquement, il était prévu dans les plans qu’il ne revienne qu’après la trêve internationale. Sauf que Dall’Oglio a besoin d’un leader défensif et ce que montrait Mamadou Sakho a l’entrainement laissait penser qu’il pouvait assumer ce rôle là. Alors évidemment il y a eu quelques problèmes mais cela a été difficile pour lui de reprendre ses marques. En tout cas, il n’est pas visé par les critiques d’Olivier Dall’Oglio.

Rolland Courbis poursuit en annonçant la couleur pour le prochain match contre Lorient :

C’est déjà un match clé qui peut te permettre d’avoir 4 points en 3 matchs. Mais en cas de non-victoire, Montpellier serait dans les 5 derniers du championnat.

Enfin, la question du mercato est traitée par le journaliste RMC :

Il faudra vendre pour pouvoir acheter. La priorité pour Montpellier est de trouver son milieu récupérateur. Les joueurs les plus « bankable » seraient Gaetan Laborde, qui a un ticket de sortie si une offre venait à apparaitre, Junior Sambia et Florent Mollet. Mais s’il n’y aucune offre d’ici le 31 août, Montpellier ne devrait pas recruter. C’est d’ailleurs pour ça que Benjamin Stambouli et Younes Belhanda n’ont finalement pas signé.

Article précédent
Montpellier, 15ème budget de Ligue 1
Article suivant
Andy Delort cible de nombreux clubs, l’OGC Nice en pôle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?