Le questionnement sur le nouveau stade

97

Le projet du futur stade Louis Nicollin prend de plus en plus d’ampleur depuis la concertation préalable débutée le 30 août dernier et qui se poursuivre jusqu’au 15 octobre. À l’occasion d’une réunion publique, Laurent Nicollin, Laurent Combes (directeur opérationnel à la métropole) ou encore Jean-Pierre Massines (directeur du projet du stade) ont pu répondre aux différentes interrogations des supporters, riverains et journalistes. Nous vous proposons ainsi les principales informations à retenir de cette réunion, notamment grâce au Midi Libre

LE PROJET EN BREF

Le nouveau stade aura une capacité d’accueil de 24000 places soit 9000 de moins que le stade de la Mosson. Le coût estimé est aux alentours de 180 millions d’euros et une inauguration est espérée pour fêter les 50 ans du club en 2024 mais cela semble tout de même utopique. Le site retenu est celui d’Ode à la mer à Pérols, au sud du Carrefour Grand Sud.

L’ARCHITECTURE

Peu d’informations ont été transmises sur « l’esthétique » du stade mais on peut déjà souligner quelques points. Le stade sera « 100% couvert » nous assure Laurent Nicollin en ajoutant que « nous ne voulons pas que, quand il pleut, 50% des spectateurs soient mouillés. Dans notre projet, le stade est entièrement couvert« . De quoi donner du baume au coeur aux assidus de la tribune Gévaudan qui n’auront plus à subir les foudres des épisodes cévenoles ou encore la chaleur éclatante du début de saison.

LE FINANCEMENT 

Comme énoncé plus haut, le projet représente un coût de 180 millions d’euros qui sera financé à 100% par des fonds privés. Bien évidemment le principal apport financier viendra du groupe Nicollin, à hauteur de 70%, les 30% restants provenant de partenaires. Laurent Nicllon s’est voulu rassurant concernant la situation économique du club : « On a souffert avec le Covid et les droits télé mais les finances se maintiennent« .

L’ÉCOLOGIE AU COEUR DU PROJET 

Les questions environnementales ont également été abordées lors de la concertation publique. Le nouveau stade prendra en compte l’environnement qui l’entoure. Le projet a pour vocation d’obtenir les certifications Building Research Establishment Environmental Assessment Method (BREEAM) et Bâtiments Durables Occitanie (BDO). L’autonomie énergétique sera recherchée avec l’installation de 10000 m² de panneaux photovoltaïques sur la toiture du stade.

Article précédent
[Anciens] Isaac Mbenza file au Qatar !
Article suivant
PSG-MHSC : les places à 10€ en parcage visiteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?