Sans briller, Montpellier assure l’essentiel

38

Dans le cadre des seizièmes de finale de la coupe de France, le MHSC affrontait le RC Strasbourg de Ludovic Ajorque. Match piège mais occasion de ne pas baisser la garde, en vue de la reprise du championnat la semaine prochaine.

Cristiano Ristic inspiré

Le MHSC sur le papier était proche de sa composition en championnat. Signe qu’Olivier Dall’Oglio ne sous-estimait pas cette rencontre.

Même topo qu’en championnat, Ferri et Savanier faisaient briller le reste du collectif, par leurs appels et leurs ballons distillés.

Aux côtés de Chotard, devant Mollet, livrait un bon match. Permettant de longues conservations montpelliéraines. Face à un Strasbourg pas manchot non plus, permettant un match animé. Et tout proche d’égaliser juste avant la mi-temps.

Égaliser car oui, le MHSC menait 1-0. Après une conservation, Ristic allumait un pétard venant ricocher sur le poteau avant de finir au fond de la cage en trompant Mat Sels.

Très inspiré offensivement, le serbe était proche d’inscrire un deuxième but dans le second acte. Sa frappe était déviée par un autre bel arrêt du gardien. Brillant depuis plusieurs matchs, Mihailo semble clairement avoir repris son poste, et c’est pas volé.

Germain et Wahi moins inspirés

Ce sont plus les latéraux qui ont mis en danger le gardien strasbourgeois que les attaquants. D’ailleurs plus généralement avec aucun but encaissé c’est la défense entière qui a plus brillé que le secteur offensif. Clean-sheet maintenu par un brave Dimitry Bertaud, vigilant jusqu’au bout.

Souquet manquait à son tour de marquer sur frappe extérieur de la surface, après un bon décalage. Jolie parade du gardien de Strasbourg pour détourner en corner.

Côté offensif, si Elye Wahi a amené du mouvement, il n’a pas su scorer. En première mi-temps son tir était devié par le gardien, pour préserver le score vierge. À deux doigts d’obtenir une situation très dangereuse à la fin, mais rattrapé par un tacle sur le fil du défenseur en fin de match.

Germain lui n’a encore pas créé de mouvement. Il aurait pu marquer sur un centre-tir de Savanier à l’issu d’un festival. Mais continue dans son coup de mou actuel. Il aura tout de même joué la quasi totalité des 90 minutes pour se remettre en jambes.

Qualification donc à l’issue de match poussif par moment. Où l’on a pu craindre un but en fin de match. Mais le MHSC a fait le dos rond et se qualifie pour la suite de la compétition. En plus d’engranger un succès qui fera du bien au moral avant le prochain match. Pour poursuivre la série de quatre victoires.

Article précédent
MHSC-RCSA : le 11 pailladin !
Article suivant
Rechute pour Maxime Estève !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?