Non classé

Le MHSC manque-t-il de vice ?

10

Dans deux jours, les Pailladins affrontent Marseille. Privés de 3 de leurs meilleurs éléments : Teji Savanier, Jordan Ferri et Stéphy Mavididi. Tous suspendus. 

Trop de cartons

Ce constat pèse depuis trop longtemps sur le club : Montpellier prend trop de cartons. Si certains sont justifiés, et que d’autres le sont moins. Impossible de faire le débat après chaque match. Il y a peut être d’autres facteurs. D’autant que dans l’autre sens, le MHSC ne subit pas autant qu’il provoque. Une récente étude rapportait même que le club était dernier au classement du nombre des penalties obtenus : 1 toutes les 936mn (<=> 10 matchs).

Alors pourquoi est-ce aussi rare ? Est-ce uniquement la faute des arbitres à chaque fois ?

Un débat TV à propos du match de la CAN

A propos du Match Maroc-Malawi un débat avait lieu sur les chaines de Canal+ Sport :

«Erreur manifeste de soucis mais les maliens ils sont spectateurs ? Ils sont dans le monde des bisounours ?»

Avant de poursuivre :

«Pourquoi ils ne font pas comme les joueurs de la Guinée équatoriale qui passent leur temps à jouer et à tout arbitrer eux-mêmes ?»

Le rapport avec le MHSC dans tout ça

Si on prend l’exemple du carton rouge subi par Teji Savanier, les images sont difficiles à contrer. Le pied est sur le genou.
Mais ce geste est sûrement la conséquence d’une frustration. Quand on voit la cascade de fautes précédant ce contact. Où les troyens sont venus à plusieurs parfois, faire des fautes à répétition sur des joueurs du MHSC.

https://images.bfmtv.com/EKsc30fW1-2vYvuk9A3SJJCtoBk=/0x0:960x540/960x0/images/Oualid-El-Hajjam-lors-de-Montpellier-Troyes-le-19-janvier-2022-1218916.jpg

Les fautes sont à la libre appréciation de l’arbitre. Là tout le paradoxe et la sensation d’être arbitré différemment selon les décisions et à qui elles profitent. Au cours de ce même match, le MHSC a récolté 5 cartons, contre un seul côté troyen. Les joueurs sortent ensuite de leur match et retombent dans de l’agressivité. 

La réponse dans le plateau télé

Et la réponse rejoindrait l’hypothèse d’une certaine manière la notion de vice, quant à ses situations qui n’arrivent pas qu’au MHSC :

«C’est pour ça on est obligé c’est un peu de politique mais il faut… il faut faire un esclandre avec tout le staff et c’est légitime.»

Mais alors quelle conclusion tirer de ce débat ? Faut-il simuler d’avantage pour être entendu ?

Samedi Montpellier affronte Marseille. L’OM est une équipe bien connue pour son vice; notamment quant à contester ou réclamer des fautes pour faire pression sur l’arbitre. Plutôt qu’accumuler de la frustration, le MHSC ne devrait il pas s’en inspirer? Et éviter des suspensions dommageables? 

 

 

 

Article précédent
[Anciens] Benjamin Lecomte fait banquette en Espagne
Article suivant
Quand Teji se la joue gardien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?