Non classé

Nouvelle défaite frustrante pour Montpellier qui n’y arrive plus

17

Dans un match qu’il a dominé, le MHSC s’est laissé endormir par le LOSC et s’incline sur un but malheureux. Plus malheureux encore, le manque de finition dont ont fait preuve nos Pailladins ce soir.

Dominer n’est pas gagner 

Avec un effectif plus complet, le MHSC était armé. Dès le début du match, les montpelliérains montraient leur présence dans un stade assez bien rempli bien que très silencieux, proportionnellement.

Savanier envoyait rapidement une reprise (3′) que Leonardo Jardim repoussait en corner. Sambia à son tour, dans la même position, envoyait une belle frappe, repoussée avec difficulté (17′). Peu après, un coup franc bien tiré, personne pour reprendre. Ristic effectuait une remise maline sur le contre pour stopper le mouvement. Chotard et Mollet y allaient aussi de leur frappes  puissantes (20′) (25′). Un début de match fourni et plein de bonnes intentions.

Niveau défense ? Cozza et Souquet défendaient à deux astucieusement et Sakho verrouillait les longs ballons. Mettant en difficulté l’attaque lilloise, qui hormis quelques frappes isolées ne montrait pas grand chose. En face Lille a eu de la chance de bénéficier d’un grand gardien. Décisif à de nombreuses reprises.

Manque de finition

Le début de deuxième mi-temps était pareil. Nouveau temps fort dès les premières minutes. Coup franc de Teji qui envoyait un pétard depuis l’entrée de la surface. Personne pour reprendre. (58′) Germain a peine entré, combinait avec Sambia, Savanier voyait son tir dévié (68′) Ferri voyait à son tour sa frappe déviée après un corner (69′). De quoi enflammer le match? C’est ce que le public se mettait à croire. En donnant un peu de voix.

Des erreurs qui se paient cash

Sakho, avait déjà fait plusieurs relances hasardeuses en début de match, plein axe. Cette fois-ci plus malchanceux, déviait la balle qui revenait sur Xeka. (78′ 0-1). Les entrées trop tardives peut être de Makouana, Oyongo et Gioacchini ne laissaient pas assez de situations au MHSC pour rattraper son retard. Sur les contres, Omlin sortait le grand jeu à deux reprises face à Burak Yilmaz. Confirmant son retour et c’est une des seules rares bonnes nouvelles.

Une nouvelle fois des décisions qui font débat sur les réseaux

Constat qu’on pourrait faire a chaque match. L’arbitrage n’a pas aidé Montpellier. Si Stéphanie Frappart livrait une bonne prestation en début de match, les Lillois sont revenus sur le terrain avec des intentions plus vicieuses.

Chaque contact était commenté par Xeka, qui allait sans cesse réclamer ou parlementer. Venant ainsi tendre le match et influencer l’arbitre. Sur une tête de Wahi, le ballon semblait dévié, mais le jeu continuait. Puis un penalty était accordé au MHSC, puis confirmé par la VAR dans un premier temps. Ce pourquoi les lillois s’unirent pour protester et refuser de jouer. 

Contrairement au match contre Strasbourg mais également plus tôt sur le contact avec Wahi, l’arbitre allait voir la vidéo puis annulait le penalty. Car oui en effet le ballon ne semblait pas toucher le bras.

De quoi faire réagir sur les réseaux, puisque le paradoxe c’est que lorsque le MHSC s’unît et refuse la décision de la sorte, ses joueurs sont sanctionnés. A l’image de Ferri, Germain et même Savanier tout proche de prendre un jaune pour avoir rendu le ballon à Tiago Djalo.

Pire encore, au lieu de bénéficier du corner, le jeu reprenait depuis le gardien. De quoi susciter des interrogations.

Sur la fin de match alors que Makouana et les attaquants du MHSC poussaient, une ultime occasion de coup franc se présentait. Match terminé au moment de le jouer.

Sous la bronca et la stupéfaction de nos joueurs. Et même de Bertrand Queneutte :

Mais ces événements bien qu’ils soient assez ironiques, ne sont pas la cause du résultat. Le MHSC s’est laisser endormir, dans un match qu’il a dominé. Le manque de finition, conjugué au mauvais timing des changements. 

Bref, chaque semaine l’histoire se répète. Preuve éventuelle que le MHSC n’a pas encore les épaules pour perdurer parmi le top de la ligue 1 ? En tout cas, ce soir on a pu voir que Montpellier a manqué de caractère.

 

 

Article précédent
MHSC-LOSC : le 11 pailladin
Article suivant
MHSC 0-1 LOSC : les notes du Midi Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?