Teji Savanier permet au MHSC de renouer avec le succès

47

Le MHSC a décroché une précieuse victoire, sur la pelouse de Lorient. Une courte victoire dans le score, mais grande pour les esprits.

Retour d’Oyongo après un an

Il remplaçait Mihailo Ristic : Ambroise Oyongo, absent depuis près d’un an, reprenait du service en étant titularisé.
Lors de l’entame à la 18′, il repoussait bien un centre venu de son côté. Tout au long du match, il a s’est débrouillé face aux  assauts venus depuis son côté, sans montrer trop de faiblesse malgré autant de temps écarté de matchs officiels. Même offensivement, lorsque Ferri ouvrait sur le camerounais, qui envoyait un bon centre, personne dans la zone côté MHSC pour lui faire signer sa première passe décisive. Même si le joueur aura le temps de reprendre en niveau, un retour ne fait jamais de mal pour celui qui a pu reprendre confiance grâce à sa CAN.

Un match pauvre en occasions au début, avec essentiellement des frappes de loin. Une centrale signée Abergel, bien repoussée par Omlin. Côté Pailladin, Savanier mettait à contribution le gardien lorientais. Sur deux frappes puissantes. Une frappe trop centrale et un tir hors cadre sur une mauvaise relance. Des situations sur coup franc également.

Le MHSC trouve la faille en deuxième mi-temps

Un match où Lorient aura beaucoup tenté, en étant trop brouillon. Une sorte de reflet du MHSC ces derniers matchs qui a du les motiver pour ouvrir le score, qui sait. Avec 16 tirs, dont 3 cadrés, ils ont été bien moins précis que les montpelliérains. Qui de leur côté ont été efficaces : 6 tirs, 5 cadrés, 1 but. Au niveau des buts attendus (expected goals), la balance penche du côté de Lorient. Ce qui traduit l’efficacité du MHSC : 0,81 contre 0,31. Mais le mot « hold-up » ne peut quand même pas être utilisé, car Dreyer a sauvé le FC Lorient d’un score plus sévère, sur des lourdes frappes.

En tout cas, dès le début, (46′) Sakho sauvait la baraque après une tête qui semblait battre Omlin. Suppléé par Mamad’ (et Cozza) sur sa ligne. Une frayeur qui allait réveiller Montpellier?

Savanier un retour qui fait du bien

C’est lui qui aura eu la majorité des occasion. Une nouvelle fois inspiré, tant dans ses dribbles que dans ses frappes, il signe un très beau but. Qui permet au MHSC de s’imposer sur la pelouse de Lorient.

Hormis une tentative hors cadre de Junior Sambia. Deux bonnes occasions en première mi temps sur sa spécialité : les frappes de loin. Aux trajectoires imprévisibles. En début de deuxième mi-temps, premier avertissement (55′) d’une frappe puissante de Teji, déviée par Dreyer. 56′ immédiatement après, une deuxième praline de 30 metres. Balle flottante repoussée par le gardien.

Dans la même minute, servi au second poteau, sur un centre de Souquet, venu de la droite, Savanier a la lucidité d’effacer Innocent sur son contrôle et d’envoyer une frappe sèche du droit directement petit filet. Un but qui sonne comme une délivrance pour le joueur célébrant toujours avec joie et en criant son amour. (56′ 0-1)

https://madeinfoot.ouest-france.fr/photos/ligue-1/2022/zoom/l1-20220220164117-3443.jpg

65′ Montpellier aurait pu concrétiser une magnifique action. Partie de Souquet et Oyongo bien passé sur Ferri. Sambia tentait une passe astucieuse pour Wahi. Juste après avoir tenté une frappe sur l’action d’avant. Trop imprécis mais temps fort montpelliérain.

Montpellier n’a pas cédé dans le dernier quart d’heure

Montpellier recule mais reste bien soudé. De nombreuses situations que le MHSC arrive à repousser, après la perte de leur défenseur central Sakho… et ça sent mauvais. Une blessure musculaire qui laisse présager une absence de plusieurs semaines pour lui aussi, après Stephy Mavididi. 80′ bel arrêt Omlin pour préserver l’avantage Montpelliérain. Le MHSC a encaissé 8 buts dans le dernier quart d’heure cette saison. Alors la confiance n’est pas à son maximum. Mais toujours est il, Germain a peine entré, était à deux doigts d’inscrire un but de la tête (90′ 0-1). Un but qui aurait fait du bien à l’équipe comme au point de vue personnel. Très belle parade de Mathieu Dreyer.

Dans un temps additionnel de 6 minutes, Savanier subit beaucoup de fautes sur ses dribbles toujours intacts. Beaucoup de coups mais pas de carton jaune pour lui cette fois. Lui qui aurait été suspendu pour les retrouvailles avec Gaëtan Laborde à la Mosson. Une tête à la 95′ signée Innocent, dernier frisson pour la défense du MHSC.

Montpellier perd certes Sakho, et c’est une triste nouvelle qui vient s’ajouter. Mais gagne un match que le MHSC n’avait pas le droit de perdre. Pour se relancer avec la réception de Rennes.

A suivre…

Article précédent
FCL-MHSC : le 11 pailladin
Article suivant
Le match de Ferri, un record cette saison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?