Non classé

[RECIT] De Lorient à Montpellier, quand 4 générations viennent supporter la Paillade

47

Rédacteur pour le site depuis le 1er novembre 2021 je vais vous raconter l’histoire d’une passion commune de pour le MHSC qui se perpétue depuis 4 générations ainsi que les raisons qui m’ont motivé a rejoindre l’équipe d’Esprit Paillade ! Et nous étions présents ce week-end pour encourager les Pailladins à Lorient pour en témoigner !

La vie en Bretagne, l’amour à distance pour le MHSC

Je vis désormais en Bretagne, mais originaire de Lozère et mon père de Montpellier. Je suis pailladin dans le coeur. Je suis en Bretagne avant tout pour raisons professionnelles et familiales. Je fais les quelques déplacements possibles par saison. Guingamp, Rennes, Nantes, et donc Lorient. Je vais également quand je le peux à la Mosson !

Chez les CONNAN, une passion qui se transmet de génération en génération

Tout a commencé en 1974 quand mon grand père qui suivait alors le SOM, club qui fut racheté par notre cher LOULOU, pour devenir ce qui est désormais le MHSC, que l’on connaît et qu’on aime. Il emmène alors mon père pour ses premiers matchs autant à domicile qu’à l’extérieur. Ils ne lâcheront plus le club au fil des années. Une passion est née.

En 1991, j’arrive dans la vie de mon père et en 1999, il m’emmène à la Mosson pour mon 1er match face à Strasbourg. Le virus pailladin a désormais contaminé une 3ème génération de CONNAN.

Je me souviens des matchs en ligue 1 et en Ligue 2, des matchs sur RMC en multiplex. Et puis arrive cette saison 2008-2009 qui renforce ma passion pailladine avec en particulier cette 38ème journée ponctuée par la remontée en Ligue 1. Mon grand père qui me glisse, ému, à l’issue du match :

Jamais je n’aurais cru revoir un jour la Paillade en Ligue 1.

Et pourtant la Paillade y est. S’en suivent la finale de Coupe de la Ligue en famille au stade de France et bien évidemment le titre de champion de France en 2012. Le dernier match à la Mosson pour mon grand père alors âgé de 83 ans, a lieu le 13 décembre 2013 face à Saint Étienne. Il nous quittera en septembre 2017.

Focus sur les matchs auxquels j’ai assisté cette saison, qui marque l’arrivée d’Eliott au stade. La 4ème génération est en place.

  • Montpellier-Rennes

Tout commence le 20 novembre 2021,  en parcage visiteurs au Roazhon Park. Malgré la défaite 2 à 0, mon fils se régale, profite pour découvrir les joueurs qu’il voit à la TV depuis des mois, enfin pour de vrai. Il ne veut plus partir du stade à la fin du match, il veut attendre le prochain match. Je lui promets de vite revenir au stade pour un autre match.

  • Montpellier-Lille 

Et ce 2ème match arrive vite, le samedi 12 février 2022 pour un Montpellier-Lille au stade de la Mosson. Et cette fois nous sommes 3 générations au stade, Eliott, mon père et moi bien évidemment (on remercie encore Bertrand Queneutte et France Bleu Hérault pour les places offertes) et bien sur mon grand père qui est avec nous par la pensée depuis les cieux oranges et bleus. Malgré une nouvelle défaite, le moment est intense de partage et d’émotion.

  • Lorient-Montpellier 

Retour dans nos terres. Le dimanche 20 février, nous prenons la direction du stade du Moustoir pour un Lorient-Montpellier. Dans la voiture, Eliott m’énumère les noms des joueurs qu’il connaît. Il est contaminé par la Paillade. Il a bien évidemment son maillot floqué avec son prénom qu’il voudrait porter tous les jours.

Arrivés au stade, il a de nouveau des étoiles dans les yeux, tout content d’être tout près des joueurs. Il chante avec moi, quand je lui lance un

« Ici c’est la… » il me répond « Paillade »

Ce match est tendu, nerveux, mais Montpellier pousse et Téji Savanier (le joueur préféré d’Eliott) délivre les 11 supporters pailladins présents en parcage. Il voit enfin sa 1ère victoire au stade, puis les joueurs à la fin du match et près du bus. Il veut un maillot mais les joueurs n’en ont pas (ou veulent pas). Je lui promets de tout faire pour lui en récupérer un ou plusieurs dès que possible.

 

Je pense à mon grand père qui aurait été si fier de voir son arrière petit fils fou de la Paillade comme le sont mon père et moi.

Voici l’histoire des 4 générations CONNAN, fans de Montpellier, que je vous ai raconté a cœur ouvert. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a poussé à rejoindre aussi Esprit Paillade pour continuer à partager mon amour pour le club et transmettre cette passion orange et bleue qui m’anime chaque jour !

Ce fut un plaisir de vous raconter cela et je suis bien entendu disponible pour en échanger avec qui veut ici ! Bonne fin de saison à tous, et vous me retrouvez à chaque match aux commentaires sur les réseaux sociaux Esprit Paillade, ainsi que pour quelques articles !

Article précédent
Mamadou Sakho forfait pour la réception de Rennes
Article suivant
Teji Savanier, véritable poison pour les adversaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?