Non classé

Pourquoi les changements sont si durs à réaliser au MHSC ?

19

Lors des différentes journées, les matchs se jouent parfois grâce à des remplacements, se transformant en vrai coup tactique. L’honneur à notre légende Souleymane Camara, ex Supersub Pailladin est l’occasion de ré-évoquer ce sujet. Depuis quelques années cependant, une force mystérieuse semble scotcher nos joueurs au banc. 

La référence Camaradona

Il y’aurait trop de matchs à citer pour faire le tour. On peut se rappeler de l’un de ses derniers, face au PSG de Neymar, où, seulement quelques minutes après son entrée, après une récupération fortuite d’Elyes Skhiri : Souley faisait chavirer la Mosson. Pour clouer Gianluigi Buffon sur place. Et faire exulter Sersou (0:50 de la vidéo

Aucune description disponible.

 

Les changements, une aide à ne pas négliger ?

Surtout chez une équipe, comme le disait l’entraineur Olivier Dall’Oglio « en restructuration ». Car oui, tenter de nouvelles combinaisons n’empêche pas de garder des cartouches secrètes. Qui redonnent espoir à tout un groupe lorsqu’il n’arrive pas à trouver la faille. Mais au delà de trouver quel joueur, il faut également maîtriser le timing. Et c’est ça la plus grande interrogation. Que ce soit dans la rubrique du Top Of The Tweets, mais également sur les autres réseaux sociaux, il est possible d’observer de plus en plus d’interrogations des supporters quant aux changements :

Le football ne rattrape plus son temps perdu – Une balle dans le pied

Pourquoi faire des choix tactiques après la 80′, soit moins de 10 minutes de jeu ? Comment laisser du temps à des joueurs pour changer le match ? Pourquoi garder des joueurs qui tirent la langue et les faire sortir seulement à la fin ? Pourquoi ne pas changer de stratégies plus rapidement lorsqu’elles ne marchent pas ?

Plus facile à dire qu’à faire

Alors on se doute, être coach demande plus de travail que se poser ces simples interrogations. Mais en tant qu’élément extérieur, cela saute parfois aux yeux. Pourquoi que ce soit Michel Der Zak ou ODO, les changements interviennent si tard? Est-ce un manque de confiance envers nos joueurs ? Ou une stratégie pré-définie ? Toujours est-il, ce serait bien qu’elle soit efficace lorsque le MHSC peine a s’imposer.

Et elle permettrait en outre, à certains joueurs de pouvoir progresser (ou non?) avec moins de pression sur les épaules qu’avec un court moment.

Article précédent
Mavididi peut débuter, Sakho absent à Bordeaux
Article suivant
[Anciens] Que devient Damien Le Tallec ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Voyez-vous le MHSC se maintenir en Ligue 1 ?