Non classé

Dony (AU02) : « Nous espérons que tout le monde jouera le jeu et que le stade sera rempli »

25

C’est désormais imminent, les Ultras feront leur retour demain à la Mosson pour la réception de Brest !

Dony Rivera, porte parole de l’Armata Ultras 02 s’est confié à France Bleu Hérault sur le retour, et les 2 ans sans chanter dans la tribune qu’ils aiment tant.

Et nous apprend qu’ils nous préparent un petit quelque chose pour l’avant match

Il y aura une animation en début de match, on n’allait quand même pas revenir les mains dans les poches. Ce sera une animation qui reflétera notre joie de revenir au stade après deux ans d’absence.

Le club leur avait aussi demandé de revenir en début de saison mais ils ne sont pas revenus par conviction, ce sont d’ailleurs les seuls en France à avoir tenu jusqu’à la fin du pass sanitaire

Laurent Nicollin nous a demandés de revenir en début de saison, mais il a respecté notre choix, et on le remercie. On essaiera de lui rendre lors de notre retour.

Malgré l’impatience il y a bien évidemment un peu d’appréhension après de si longs mois d’absence

Il y en a, oui ! On a très, très hâte de revenir au stade. Je ne vous cache pas qu’il y a une certaine appréhension, un certain trac, je dirais. On ne sait pas si on va reprendre nos marques tout de suite. On ne sait pas comment ça va se passer. […] Mais c’est vrai qu’il y a cette petite appréhension, ce petit trac nécessaire pour pouvoir faire une bonne prestation, à mon avis.

Et tout comme nous, Dony espère une grosse mobilisation des montpelliérains pour ce retour des ultras :

Nous espérons que tout le monde jouera le jeu et que le stade de la Mosson sera rempli, que les gens vont enfin remplir toutes les tribunes. On est content que le club se soit servi de notre retour pour faire des annonces afin que les gens viennent.

L’intégralité de l’interview de Dony est à retrouver ci-dessous :

 

Article précédent
Face à Brest, un match du tonnerre ?
Article suivant
MHSC-SB29 : le groupe pailladin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?