CF63 2-1 MHSC : Un nouveau week-end dans la pénombre

38

En cette année 2022, après chaque journée quasiment, le MHSC plonge un peu plus. Au fur à mesure que les ressources mentales s’épuisent.

Première mi-temps : calvaire d’entrée

Qui aurait cru que Montpellier se ferait dominer par la petite équipe de Clermont, au stade de football plus petit que celui de rugby. C’est pourtant cette équipe qui va dominer le match d’entrée. Ouverture du score à la 4ème minute.

Après une demi-heure les commentateurs se posent même la question d’avoir vu un tir du MHSC.

Joris Chotard, brin de lumière dans cette obscurité

Le premier tir de Montpellier sera notable. Au-delà d’être le premier but de Joris Chotard, il s’agit d’un chef d’œuvre technique. Dont nous sommes privés depuis bien longtemps on attaque. Et c’est alors le milieu qui a enchaîné contrôle sombrero, demi-tour et frappe de l’autre pied pleine lucarne.

En cette fin de première mi-temps, ce but faisait du bien à ce MHSC recomposé avec ses absences. Mollet servait alors idéalement Mavididi d’un centre à ras de terre, à peu près similaire à celui qui avait donné l’ouverture du score clermontoise. Mais a 5 mètres de la cage, sans gardien, ni défenseur, Mavididi trouvait l’occasion de ne pas conclure.

A l’image de ses matchs depuis son retour. Et à l’image des matchs du MHSC, qui manque de lucidité pour conclure ses actions en but.

Deuxième mi-temps : Néant offensif, bouillon défensif

On aurait pu croire que le MHSC affrontait le Réal Madrid. Tant les offensives transperçaient la défense héraultaise. Pourtant constituée de 3 centraux dans ce système en 3-5-2. De grands espaces exploitables pour les attaquants. Le physique d’Esteve aidant à récupérer certains ballons.

Toutefois, une défense trop lente pour suivre les mouvements de clermontois pourtant 19ème avec 33 petits points au moment du coup d’envoi.

Et le pire là-dedans c’est qu’avec l’absence d’Elye Wahi… Aucune activité offensive. Aucune action dangereuse. Laissant douter sur les ressources mentales et/ou le niveau technique de l’équipe même, sur les réseaux…

Pire encore, le MHSC allait concéder un penalty. Offrir le second de la saison à Clermont qui n’en demandait pas tant. 69′ (2-1).
Puis plus rien. Malgré des changements à 10 mn de la fin et la nouvelle entrée de Sacha Delaye, buteur au match précédent. Réaction sans changement dans le jeu.

Bref… nouveau week-end, nouvelle défaite, et nouvelle purge. Pas de quoi laisser optimiste dans cette deuxième partie de saison sans fin. Si ce n’est penser à un futur plus lointain.

A suivre…

 

Article précédent
CF63-MHSC : le 11 pailladin
Article suivant
[Vidéo] Le bijou de Joris Chotard pour son premier but en Ligue 1 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?