Souvenir d’une rencontre historique : Montpellier renverse le PSG dans une mosson en feu

121

Montpellier 13ème, reçoit le néo-champion parisien au cours de cette 37ème journée de Ligue 1. Les deux équipes n’ont plus rien à jouer, Montpellier est maintenu et n’a plus espoir de se qualifier aux places européennes, tandis que le PSG est déjà champion. Cependant, les supporters pailladins espèrent une victoire de prestige contre le club de la capitale. L’occasion pour nous de revenir sur une rencontre historique entre ces deux clubs.

Montpellier, 5ème et encore dans la course pour l’Europe reçoit le PSG, déjà champion, dans une ambiance des grands soirs à la Mosson. Au terme d’une très belle saison, Montpellier peut prétendre à une place européenne qui récompenserait le travail des héraultais tout au long de la saison. Cependant, la tâche ne s’annonce pas simple, étant donné l’adversaire du soir. Match à revivre ici.

Les compos : 

MHSC : Lecomte ; Hilton ; Congré ; Mendes ; Suarez ; Le Tallec ; Skhiri ; Oyongo ; Mollet  ; Delort ; Laborde

PSG : Buffon ; Marquinhos  ; Kimpembe; Dagba ; Bernat ; Alves ; Paredes ; Draxler ; Neymar ; Di Maria ; Choupo-Moting

Un premier acte équilibré : 

Dès la 12ème minute de jeu, après un mouvement bien chanceux des parisiens, Bernat centre à ras de terre, et le pauvre Oyongo pousse le ballon dans ses propres filets. Le PSG rentre parfaitement dans son match en menant rapidement au score. Cependant, les hommes de Der Zak ont de la ressource, peu après l’ouverture du score parisienne, les pailladins obtiennent un coup franc excentré, que Mollet se charge de tirer. Le Tallec touche ce ballon, mais c’est bien le défenseur international français Kimpembe qui marque à son tour contre son camp, la mosson est en feu, Montpellier revient dans ce match.

Montpellier - PSG 3-2, 30/04/19, Ligue 1 18-19 - Histoire du #PSG

Si le PSG a une meilleure équipe sur le papier, c’est bel et bien Montpellier qui se procure les meilleures occasions. Après un beau mouvement de Mollet, Le Tallec décroche une frappe croisée, mais Buffon lit bien la trajectoire de ce ballon. 1-1 , c’est le score à la pause.

Une deuxième mi-temps à rebondissement : 

L’heure de jeu vient maintenant d’être dépassée, et il ne s’est rien passé depuis le retour du vestiaire. C’est alors qu’après un cafouillage et une sortie un peu hasardeuse de Lecomte, Di Maria se trouve seul devant le but vide, et n’a plus qu’à pousser le ballon dans les cages. 2-1 pour le club de la capitale. Nouvelle frayeur dans la mosson, après un rush solitaire, Di Maria sert Draxler, qui efface Lecomte, cependant Mendes était vigilant et sauve le ballon de l’allemand sur la ligne. Montpellier reste dans la partie. C’est alors qu’à la 80ème minute de jeu, Lecomte effectue une très longue relance à la main, Kimpembe juge mal la trajectoire, permet à Mollet de servir Delort qui s’en va défier Buffon… qu’il bat d’une frappe croisée, 2-2. Der Zak décide donc de faire rentrer le super sub, Souleymane Camara. Et une fois n’est pas coutume, le buteur sénégalais récupère un ballon dans la surface parisienne, et crucifie Buffon d’une frappe croisée. La mosson est en feu, Montpellier s’impose 3-2 face aux parisiens.

 

Anciens - Le MHSC va rendre hommage à Souleymane Camara

Résumé ici

Article précédent
Arnaud Nordin a bien signé au MHSC !
Article suivant
MHSC-PSG : un feu d’artifice à l’issue de la rencontre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?