Actualité

Stade Louis-Nicollin : Vers une réévaluation du prix de 30% !

401

Devenir propriétaire de sa propre enceinte sportive est une étape essentielle pour le développement économique et sportif d’un club. Le projet de construction du stade Louis-Nicollin répond à la volonté du MHSC de renforcer ses fonds propres du club et de diversifier ses sources de revenus. Située à Pérols, au sud-est de la ville, la nouvelle enceinte sportive du club devrait ouvrir ses portes en 2024, à l’occasion de ses 50 ans. Financée par des fonds privés, dont une grande partie en provenance de la famille Nicollin, le prix du futur stade devrait faire l’objet d’une réévaluation.

Un tour de table bouclé ?

Très réservé pour communiquer sur l’évolution du projet, il semblerait que les discussions autour d’un partenariat entre le groupe Nicollin et la Caisse des dépôts et consignations aient abouties. Cette dernière vient donc s’ajouter à liste des partenaires privés du MHSC notamment constituée de l’architecte et hommes d’affaires François Fontès. Ce projet estimé à 180 millions d’euros, devrait être financé à hauteur de 70 % par le groupe Nicollin et 30 % par ses partenaires privés. Un investissement 100% local dont s’est félicité le Maire de Montpellier.

C’est une chance que le contribuable ne paye rien pour financer ce stade, ce sont des entreprises du territoire de Montpellier qui vont porter le projet, le seul endroit où cela se fait déjà c’est à Lyon, mais là-bas il y a des investisseurs chinois, ici ce sera 100 % local grâce à Laurent Nicollin et son groupe.

Une réévaluation du prix de 30%

La hausse des coûts des matières premières et notamment du béton devrait entraîner une réévaluation du prix du stade à hauteur de 30%. En dépit de cette augmentation, le MHSC ainsi que le groupe Nicollin seraient toujours disposés à prendre à leur charge près de 70% de cet investissement.

Avec un stade de la Mosson devenu obsolète,  la construction d’un nouveau stade est la condition indispensable d’une politique sportive ambitieuse. Ce dernier prévu, pour 2024, permettra au MHSC de développer ses actifs, de diversifier ses sources de revenus et d’attirer un nouveau public.

De là-haut, Loulou doit commencer à s’impatienter !

Article précédent
[FIFA 23] Les notes et cartes des pailladins sont connues !
Article suivant
Quel bilan tirer à la trêve ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?