Mercato

[Officiel] Nicolas Cozza quitte le MHSC pour Wolfsburg

114

C’est un enfant du club qui s’en va, un nouveau joueur qui prend la direction de l’Allemagne, Nicolas Cozza s’en va 13 après après son arrivée au club

Le joueur avait lui même annoncé son depart, le MHSC l’a officialisé à l’instant.

Un départ qui rapporte peu, mais qui pourrait coûter cher

Le défenseur étant en fin de contrat en juin, Montpellier se devait de s’en séparer cet hiver pour récupérer quelques deniers. Mais forcément, 5 mois de contrats ne rapportent pas beaucoup. Mieux que rien pourrait-on dire, pour Montpellier qui récupère 500k€ dans la transaction. Un faible montant, pour un départ qui pourrait coûter cher sur le plan sportif, tant Nicolas Cozza était une valeur sûre sur le terrain.

Le gangeois rejoint le club allemand de Wolfsburg pour 4 ans et demi, soit jusqu’en juin 2027.

Un départ qui pourrait débloquer l’arrivée du marocain Yahia Attiyat-Allah.

Il ne souhaitait pas prolonger 

Pas faute d’avoir tenté de conserver son défenseur de 24 ans, Laurent Nicollin voit filer Nicolas Cozza, alors que la prolongation de contrat était prête. Nicolas Cozza n’avait jamais caché ses ambitions et ses envies de départs, à des moments où il était peu utilisé. Cette saison, il était apparu à 17 reprises, souvent à gauche. Un placement et une certaine non reconnaissance qui peut expliquer cette envie d’ailleurs.

Un enfant du club qui s’en va

Au delà du côté sportif, c’est avant tout un enfant et un amoureux du club qui s’en va. Né à Ganges, formé à Montpellier, Nicolas Cozza a suivi les traces de son grand père Jean-Louis Besson, ancien défenseur et premier capitaine du Montpellier Littoral Sport Club à sa création en 1974. Vainqueur de la Gambardella en 2017, il avait signé son premier contrat pro la même année. Depuis, il avait gravi les échelons, devenant un titulaire la saison dernière.

Nicolas Cozza aura disputé 105 matchs et inscrit 5 buts sous le maillot orange et bleu. Bonne continuation Nicolas !

Article précédent
À la Mosson, il n’y a pas foule !
Article suivant
Laurent Nicollin a invité et échangé avec des cadres du vestiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

En remplaçant Omlin par Lecomte, Montpellier s'y retrouverait-il ?