Fin de saison corsée : fut un temps, Der Zak’ et le MHSC aimaient se payer les grands

228

Notre coach n’a toujours pas perdu depuis son retour ; le MHSC est inarrêtable, devant même le Stade de Reims de Will Still et à égalité avec l’OGC Nice de Digard. La première arrivera certainement, dans ce calendrier difficile qui attend le MHSC. Même si, même si… il y a de ça quelques années notre coach arménien (et son groupe plus complet, certes) avait ce malin plaisir de battre les « gros »…

Depuis quelques temps, certaines récurrences

On connaît tous désormais le Michel Der Zakarian qui survolte le MHSC. Si on ne l’a pas vu avec les derniers résultats, c’est celui qui gigote chaque match pour être perfectionniste avec ses joueurs, jusqu’à même rentrer sur le terrain s’il le pouvait. Michel Der Zakarian, c’est celui qui a ramené la confiance dans le jeu du MHSC, qui fait certes, toujours des erreurs. Mais que nous n’avions pas vu survolté comme ça depuis… le départ de Michel Der Zakarian. Peu à peu, avec le coach arménien, des petites habitudes se sont mises en place, à coup de grandes gueulantes alternées d’une grande proximité avec ses joueurs.

Autrefois, le constat que nous pouvions faire était paradoxal : le MHSC avait parfois moins de mal, contre de grosses cylindrées, que contre les plus petits clubs. 

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/1200x0/filters:format(jpeg):focal(1014x938:1016x936)/origin-imgresizer.eurosport.com/2019/04/30/2576881-53436330-2560-1440.jpg

La saison 2018-2019, le MHSC avait battu Monaco, grâce à Pétar Skuletic, une première depuis 25 ans ! Avant de faire tomber LE PSG de Neymar à la Mosson, sur un ultime but de son supersub : Souleymane Camara (85′ 3-2). Puis, au fil des saisons, plusieurs équipes s’étaient confiées sur la difficulté d’affronter les pailladins, au stade de la Mosson notamment.

Une saison arrêtée…

Rien n’est linéaire, ni systématique. Mais dans la tendance, on a pu constater Lyon ou Nice comme cibles récurrentes, et plus globalement le Montpellier de Der Zak faisait preuve de caractère. Parfois plus, face à de grosses cylindrées, que contre des petits clubs. A l’origine d’un schéma à l’époque inédit : le 3-5-2. On ne sait pas si c’est MDZ qui l’a remis au gout du jour, mais le MHSC s’appropriait peu à peu un style de jeu, qui collait également aux joueurs de l’effectif : Florent Mollet, Gaëtan Laborde, Andy Delort, que l’expérimenté et stratège brésilien Vitorino Hilton pouvait trouver les yeux fermés.

 

La première saison fut écourtée, en raison du COVID. Une première depuis très longtemps, venant couper un MHSC a l’époque 8ème, à 10 matchs de la fin. A égalité avec Lyon, et surtout à un point de la 5ème place. 

27/08/2019 : 3ème journée de Ligue 1  MHSC 1-0 OL Arnaud Souquet 42′
14/09/2019 : 5ème journée de Ligue 1  MHSC 2-1 OGC Nice Andy Delort 36′
Florent Mollet 57′
 
21/09/2019 :  OM 1-1 MHSC  Sarr’ (CSC) 17′
05/10/2019 :   MHSC 3-1 AS Monaco Florent Mollet 31′
Pedro Mendes 39′
Andy Delort 56

Tendance qui se confirme sur la saison 2020

12/09/2020 : 3ème journée de Ligue 1  MHSC 3-1 OGC Nice Gaëtan Laborde 19′
Daniel Congré 50′ ; 64′
15/09/2020 : 4ème journée de Ligue 1  MHSC 2-1 OL  Teji Savanier 38′ ; 59′
12/12/2020 : 14ème journée de Ligue 1  RC Lens 2-3 MHSC Stephy Mavididi 16′
Pedro Mendes 26′
Gaëtan Laborde 69′
13/02/2021 : 25ème journée de Ligue 1  OL 1-2 MHSC Teji Savanier 20′
Elye Wahi 65′
21/02/2021 : 26ème journée de Ligue 1  MHSC 2-1 Stade Rennais Stephy Mavididi 17′ ; 27′
 10/04/2021 : 32ème journée de Ligue 1  MHSC 3-3 OM Andy Delort 1′
Gaëtan Laborde 47′, 90+3′
16/04/2021 :   LOSC 1-1 MHSC Andy Delort 25′
12/05/2021 : Demi-finale Coupe de France  MHSC 2-2 PSG (TAB 5-6) Gaëtan Laborde 45′
Andy Delort 83′

Quid de la saison 2022-2023 

Un début catastrophique, que l’on pensait liée à un effectif. Qui, depuis le retour de notre Michel national, s’avère être le choix de coach incompatibles avec l’Esprit Paillade. Même si, rappelons-le, le mercato hivernal a eu son importance : Sylla, Kouyaté et Lecomte devenant trois joueurs désormais cadres presque indiscutables. Hors « ratés » occasionnels bien-sûr.

Il attend un calendrier salé pour Montpellier. Vont-ils réitérer leurs exploits des temps passés ? Les éléments sont-ils encore en faveur du club pour le permettre ? Réponse, dès ce vendredi. On l’espère, pas pour la première défaite de l’ère Der Zakarian, épisode 2. 

 

 

Et toujours est-il pour l’instant, le MHSC n’est pas vraiment en réussite comme dans son passé face aux mieux classés. La plupart des points engrangés l’ont été face à des adversaires de seconde partie de tableau. Ce sera un vrai test pour les pailladins, qui vont affronter 8 équipes du top 10, sur les 10 matchs restant.

A suivre…

Article précédent
[discipline] Sanction clémente pour Jordan Ferri
Article suivant
Léo Leroy doit retrouver l’entraînement collectif ce vendredi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?