Benjamin Lecomte est clair : le groupe reste plus que jamais déterminé

154

Après ce double coup d’arrêt : la victoire annulée, puis la défaite à Nantes, entrecoupée d’une longue trêve, le gardien confirme dans le point presse, qu’il n y a pas plus de danger. Le groupe serait plus que motivé à repartir de l’avant.

Remonté mais pas abattu

Comme nous supporters, cette décision semble avoir piqué au vif, les joueurs du club, dont Benjamin. Qui cependant ne tombe pas dans une lamentation, et en profite pour remettre en perspective les éléments responsables de la défaite suivante : face à Nantes.

« Je ne savais pas qu’il fallait autant de temps pour placer un match dans le championnat »

Avant de poursuivre  » La sanction on l’attendait. Ce qui me déçoit peut-être un peu plus, c’est qu’on a attendu 15 jours pour une sanction, sans savoir quand le match est à rejouer. »

[Journaliste] : Dans quelle mesure cela pesé sur vous (cette décision) ?

Sûrement que ça a pu nous perturber, c’est plus le coté humain qui parle, lorsqu’on gagne un match comme contre Clermont, dans la difficulté avec l’expulsion, il y a quelque chose à célébrer derrière, il y a un élan qui est donné par cette victoire, il y a une atmosphère qui est créée par la victoire, dans la semaine de travail […] qu’on n’a pas eu.

Nantes : une défaite qui peut remettre les têtes à l’endroit

Ce qui fait peut être que la copie qu’on a rendu contre Nantes d’un point de vue collectif et moi aussi individuel n’a pas été à la hauteur de ce qu’on peut faire.

Le gardien explique alors l’intérêt de voir la complexité dans son métier que sont les séries : séries positives ou négatives. La première amenant vers le haut, la seconde vers le bas. Comme le journaliste le précise, le contexte avant le match de Clermont était plutôt favorable, victoire nette et sans bavure à Lorient (3-0). Cette décision remet en question cette série. Et depuis, une défaite est venue se glisser, transformant la potentielle série de victoires, en série de défaite (car match en moins donc comptablement équivalent à une défaite).

Une forte motivation du groupe

« Ce qui a permis de se rendre compte qu’au final, on va se battre tout seul »

C’est du moins l’énergie dégagée par la fin de l’interview, qui se résume par cette phrase. La tête froide, Benjamin semble lucide sur les efforts que doit réaliser le groupe. Et selon lui, dès ce dimanche, il aura à coeur de le faire, face à son public, privé de ce bonheur lors de la dernière réception, au grand damn de tous.

« Le danger on en est tous conscients, mais on se doit d’être positif par rapport à ce qu’on a bien fait ». 

Le match de Nantes peut avoir son explication sur les incertitudes, de cette décision en suspens. Demain en revanche, plus aucune excuse ne sera permise, si ce n’est la date de cette rencontre face à Clermont. Futile, le MHSC devra gagner demain, et réfléchir ensuite.

A suivre…

 

 

 

Article précédent
Le MHSC préparerait déjà son mercato, un milieu repéré
Article suivant
[MHSC-TFC] le groupe pailladin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Quel a été le meilleur pailladin de la saison ?