Avant-matchDébat

Face à Clermont : la victoire ou la crise ?

70

Loin de la dynamique de victoires attendues, surtout à domicile, Montpellier a l’occasion de relancer la machine après son dernier flop face à Brest. La victoire annulée face à Clermont se retrouve en match de la dernière chance. Alors, effet de levier ou effet de massue ? Début d’une crise, ou seconde chance de se relever ?

Duel dans le farwest, qui sera le meilleur cette fois

Qui de ces deux équipes s’emparera de ce match ? Désormais symbole de rage, tant la pression est forte suite à cet événement du pétard lancé. C’est désormais l’honneur des deux clubs qui est en jeu. Pour en revenir plus au sportif, si on regarde au niveau des derniers affrontements en ces deux clubs :

– Montpellier a gagné la dernière réception (2023), et non sans mal. Wahi était venu réveiller une paillade encore endormie. Suite à deux éclairs de génie (2-1).
– La précédente, en 2022, avait été remportée par Clermont (0-2).
– En 2021 c’était Montpellier (1-0)
– mais sur la rencontre précédente c’était au tour de Clermont qui avait vaincu la paillade dans un match marqué par deux expulsions et un 4-0.

Après cette nouvelle défaite, le MHSC proche de la crise

Somme toute, au niveau des confrontations directes, un duel équilibré entre deux formations, à la peine. Si le jeu de Clermont semblait jusque là bien pauvre pour la Ligue 1, la dernière réception du MHSC ne montre clairement pas un niveau bien devant son adversaire.

Le seul mérite de ce huis clos, sera de ne pouvoir provoquer aucun ennui aux supporters venus voir le match, comme les 13 000 ce week-end, venus dans le froid. Les mots sont forts, mais comme l’ont analysé différents supporters et journalistes, on voit mal comment le MHSC pourra montrer un autre visage ce mercredi. Car contre Nice c’était déjà pas flamboyant, contre Nantes n’en parlons même pas. Une statistique pour imager ce début de crise : Depuis le début de la saison, Montpellier n’a gagné qu’un seul match à la Mosson ! Autrefois forteresse imprenable rappelons-le…

Au-delà d’un match, la saison du club semble s’être arrêté depuis le 9 octobre, et ce jeu de pétard. Et la stratégie dans le jeu proposée,  interroge vivement avec simplement des longs ballons vers l’avant, loin des phases de construction et des percées en solitaire, du séduisant Montpellier Hérault d’autrefois (et ses 53 buts qu’évoquaient Der Zak en conférence de presse).

Ce match au-delà d’une revanche, est donc le point de bascule avec une situation de crise, comme l’indique le titre. Crise comptable pour le moment (avec ce match en retard + sanction, le MHSC a pour l’heure autant de points que sous l’ère ODO); peut-être plus demain. Ou au contraire, de quoi mettre les excuses de côté et repartir avec un match gagné comme à l’origine?

Une nécessité de prendre exemple sur le match annulé

Lors de la victoire 4-2, le MHSC avait su se transcender, malgré une expulsion, pour reprendre les devant après avoir été rejoint au score à deux reprises. Une force d’une équipe qui revenait de 3 matchs sans défaite, d’un nul frustrant à Strasbourg où il avait pensé s’imposer avant de voir son but refusé (Fayad 90+5′), avant cela un plutôt satisfaisant résultat face à Rennes. De quoi avoir la rage, et de quoi se déterminer.

Mais aujourd’hui la situation est telle, qu’il est difficile de voir de la rage dans le jeu du MHSC. Une lassitude, une perte d’espoir, et même de frustration s’emparaient hier, de pas mal de supporters dans le SpaceMHSC venant faire un debrief du week-end, face à cette absence totale de détermination de tout un groupe.

Alors, est-ce de désespoir ou de par la pression qui pèse sur ce match ? L’absence de Chotard (suspendu) sera-t-elle un poids supplémentaire ou l’occasion d’observer un nouveau dispositif, amenant de la fraîcheur et du jeu?

Réponse demain.

 

 

 

Article précédent
[MHSC-CF63] le groupe pailladin
Article suivant
[MHSC-CF63] la composition probable pailladine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?