Non classé

MHSC-LOSC : Le match qu’il ne fallait pas perdre ?

11

Battu mardi dernier face à Lille (0-1), le MHSC laisse échapper sa seconde place qu’il avait récupéré samedi après sa victoire à Monaco.

Le résumé : Une animation offensive défaillante

Un début de match catastrophique, un nouveau système qui n’a pas fait son effet, un manque de réalisme offensif… Voilà à quoi on peut résumer le match de Montpellier mardi face à Lille. Un match qui a échappé aux pailladins en début de rencontre après le but de Nicolas Pepe dès la 7ème minute. Même si l’ouverture du score a été rapide, elle se sentait tout de même venir, tant les lillois étaient bien rentrés dans leur match : on se rappelle la frappe d’Ikoné à la 2ème minute de jeu, et l’arrêt de Lecomte de bout des doigts suite à un corner du LOSC à la 4ème minute.

Malgré cette ouverture du score logique, le MHSC a tenté tant bien que mal de revenir au score, sans jamais y parvenir… La faute surement à un manque de réalisme dans le secteur offensif, et il faut bien avouer que ça faisait bien longtemps qu’on avait pas prononcé cette phrase ! Les montpelliérains ont frappés 13 fois dans ce match, seulement 4 de celles-ci ont étés cadrées, preuve de ce manque de réalisme et du manque d’efficacité offensif qui faisait pourtant la force du MHSC lors de cette première partie de saison. Le trio Mollet-Laborde-Delort n’a pas été efficace durant ce match, et en général, quand il n’y a pas d’étincelles de la part de ces 3 joueurs, les pailladins ont tendance à rencontrer de réelles difficultés en attaque !  Les contre-attaques lilloises ont également posé beaucoup de problèmes aux montpelliérains, mais la défense, bien en place après avoir concédé l’ouverture du score, à su se montrer rassurante à l’image d’un Nicolas Cozza, solide, pour sa 6ème titularisation de la saison à 19 ans seulement !

Nicolas Pepe, auteur de son 10ème but en Ligue 1 cette saison, permet au LOSC de s’imposer 1-0 et de reprendre la 2ème place à Montpellier.

Le classement en détail

Après cette défaite, comment expliquer le choix de Michel Der Zakarian de passer en 4-2-3-1 ? Pourquoi Oyongo s’est retrouvé sur le banc alors que Mendes était déjà suspendu ? Quelque soit la réponse, le système tactique utilisé par le coach héraultais en a laissé plus d’un bouche bée… Du moins chez les supporters pailladins, car du côté des joueurs lillois, le coup a été anticipé grâce à un joueur au courant de ce changement tactique, comme révélé dans les médias après la rencontre par José Fonte, le défenseur du LOSC. Même si le nom de Junior Sambia a été cité comme étant la potentielle « taupe », il est impossible d’avoir une certitude sur cette information. Quoi qu’il en soit, les lillois ont attaqué très fort ce match, porté par un Jonathan Ikoné revanchard à l’idée de jouer contre son ancien club qui l’a accueilli en prêt pendant 2 ans, et confiants, sans doute, après avoir anticipé le coup tactique préparé par MDZ.

Quelles conséquences au classement ?

 

On le savait, ce match face à un concurrent direct à la course à l’Europe était important pour le MHSC. Même si la victoire à Monaco avait permis aux pailladins de redevenir le dauphin du PSG, une victoire face à Lille aurait permis « de [les] mettre à 5 points » comme l’avait annoncé MDZ la veille du match. Cependant, malgré la défaite, les conséquences au classement pour les pailladins sont moins lourdes que prévu. Malgré la perte de la deuxième place au profit du LOSC, tous les poursuivants du MHSC au classement se sont inclinés mercredi soir (Lyon, Marseille et Saint-Etienne ont respectivement perdu contre Rennes, Nantes et Bordeaux). Alors oui c’est une bonne nouvelle pour le club, car on aurait pu se retrouver à la 4ème place, égalité avec Marseille et Saint-Etienne en cas de victoire des « poursuivants ». Mais on peut également avoir des regrets car une victoire du MHSC nous aurait permis de rester 2ème avec 4 points d’avance sur le 3ème ! Une avance non-négligeable qui aurait laissé un « joker » en cas de nouveau faux pas. Mais comme on dit, avec des « si » on peut refaire le monde. Donc oui, Montpellier s’est incliné mardi contre Lille, perd sa deuxième place et profitera d’un repos de une semaine et demi qui fera du bien dans toutes les têtes, étant donné que le match de samedi au Parc des Princes a été reporté, le temps de préparer un déplacement à Nantes qui s’annonce déjà chaud, et la réception de Lyon la semaine suivant dans un match décisif avant la trêve ! On ne doute pas que les pailladins en profiteront pour corriger les erreurs de mardi, comme ils ont su le faire après chaque faux pas, pour espérer repartir vers l’avant pour aller chercher une place européenne en fin de saison, pourquoi pas !

Article précédent
Andy Delort : « Mardi, à la Mosson, le terrain vibrait »
Article suivant
PSG-MHSC reporté en janvier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?