Non classé

LOSC-MHSC (0-0) : un bon point de pris chez le dauphin

7

Pour rappel, le MHSC a accroché Lille cet après-midi (0-0), le dauphin du PSG, et a donc ramené le point du match nul grâce notamment à une grosse solidité défensive, mais aussi un brin de réussite quand Benjamin Lecomte a vu son poteau droit être touché par deux fois sur des frappes adverses en seconde période. Un match nul et vierge pour Montpellier qui n’était pas vraiment armé pour espérer plus ce dimanche après-midi.

Ce qu’il fallait savoir avant le coup d’envoi 

Avant de se rendre au Stade Pierre-Mauroy dans la banlieue lilloise, l’équipe montpelliéraine n’était pas l’équipe favorite dans ce match face à une équipe de Lille, 2ème du championnat, qui reste sur cinq victoires de suite en Ligue 1 et est très à l’aise sur sa pelouse (seulement 1 défaite à domicile depuis le début de la saison contre 8 victoires en 13 matchs). En effet, du côté pailladin, la formation de Michel Der Zakarian reste sur deux matchs nuls consécutifs face à Nîmes et Monaco et Andy Delort, co-meilleur buteur du MHSC, est absent (problème au pubis) tout comme Ruben Aguilar (touché à la cheville). L’équipe lilloise part donc avec un avantage sur le papier et l’on peut s’attendre au pire dans ce match pour le MHSC.

La première période 

Au coup d’envoi, c’est donc Petar Skuletic qui est titularisé en attaque aux côtés de Gaëtan Laborde, les deux hommes étant soutenus par le meneur de jeu Florent Mollet qui fait son retour dans le groupe pailladin. Ambroise Oyongo récupère son poste de latéral gauche et c’est la recrue hivernale Mihail Ristic qui se retrouve titulaire sur le côté droit de la défense pour faire face notamment au meilleur buteur lillois, Nicolas Pépé. C’est ce dernier qui se créera la première occasion du match (3e) sur un corner mal négocié par les montpelliérains, Bamba part en contre à toute vitesse pour centrer vers Pépé au deuxième poteau mais qui sera trop court et ne trouvera que le petit filet extérieur de la cage de Lecomte. Les 30 minutes qui suivent sont bien manœuvrées par les pailladins qui ne se découvrent pas et restent très solides défensivement comme ils savent le faire. Lille s’essaye donc sur coup de pied arrêté par l’intermédiaire encore une fois de Pépé dont le coup franc (36e) passe juste au dessus de la barre transversale. En cette fin de première mi-temps, les lillois poussent et les pailladins subissent les offensives des nordistes, à la 40e Ikoné, l’ancien joueur montpelliérain, accélère plein axe avant de servir Fonte sur le côté droit qui frappe mais Benjamin Lecomte réalise une parade pour rentrer au vestiaire sans encaisser de but.

La seconde période

Pour la seconde période, DerZak fait entrer Paul Lasne à la place de Ristic, touché à la cuisse. Lille va démarrer sur les chapeaux de roue pour réussir à se créer une première occasion franche (47e) grâce à Ikoné qui frappe à l’entrée de la surface montpelliéraine et touche le poteau de Lecomte. La suivante est pour les pailladins quand Skuletic (52e) qui reçoit une longue passe aérienne de Skhiri, profite de la glissade de Gabriel pour récupérer la balle et frapper en pivot mais sa tentative termine juste à côté du but de Maignan. Dans une seconde période avec un rythme beaucoup plus soutenu que la première, les lillois vont encore une fois toucher le poteau (65e), cette fois-ci, Nicolas Pépé combine avec Leao et prend sa chance à l’entrée de la surface, la réussite fait qu’ensuite le ballon ne rentre pas et que Leao ne peut pas reprendre la balle pour la pousser au fond des filets. Une frayeur de plus à la 70e est déclenchée par la frappe puissante de Araujo qui passe au-dessus de la lucarne de Benjamin Lecomte qui semble se diriger vers un nouveau clean-sheet cet après-midi. Paul Lasne, qui fait une excellente rentrée, est le premier à cadrer une frappe pour les montpelliérains (72e) mais elle est captée sans soucis par le portier lillois. Aucune des deux équipes ne parvient à marquer par la suite et le match se termine donc sur ce score nul et vierge qui semble satisfaire Michel Der Zakarian et ses hommes.

Ce qu’il faut retenir de ce point du match nul 

Montpellier réalise ainsi une certaine performance en allant chercher le nul sur la pelouse lilloise alors qu’avant la rencontre beaucoup de facteurs allaient à l’encontre des pailladins. Un nul qui est donc de bonne augure d’un point de vue défensif avant d’aller affronter Paris au Parc des Princes mercredi où l’on espère faire aussi bien et pourquoi pas même créer l’exploit…

 

Article précédent
LOSC-MHSC : les absents lillois
Article suivant
Vers un retour aux sources pour Téji Savanier ?
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?