Non classé

Vers un retour aux sources pour Téji Savanier ?

19

Dans un tweet, le souvent bien renseigné Mohamed Toubache-Ter évoque l’intérêt des dirigeants pailladin pour Téji Savanier. Formé au club, le gamin de la Cité Gély à bien grandi ! A 27 ans, ce « petit » milieu de terrain (1m71) marque les esprits et enchaine les bonnes performances cette saison chez l’ennemi gardois. Alors qu’il n’avait pas été conservé par le MHSC au terme de la saison 2010-2011, un retour de ce « pur produit » du centre de formation montpellierain semble aujourd’hui d’actualité.

Présent dans le groupe qui soulèvera la coupe Gambardella en 2009 et vainqueur du trophée des centres de formations en 2010 sous le maillot pailladin, Téji a véritablement débuté sa carrière pro en ligue 2 du côté d’Arles-Avignon lors de la saison 2011-2012 ou il gagne du temps de jeu sous les ordres de Thierry Laurey un autre ancien de la maison MHSC. Dès son arrivée dans le Gard en 2015, il démontre l’étendue de son talent et reste un des principaux artisans du maintien des imposteurs n*mois en ligue 2 à l’issue de la saison 2015-2016. Élu par ses pairs dans l’équipe type de Ligue 2 l’an dernier, le petit Savanier s’impose aujourd’hui en ligue 1 parmi les meilleurs à son poste.

Toujours selon le twittos, le MHSC ne serait pas la seule équipe sur les rangs… L’AS Saint-Etienne, entraînée par un autre pailladin de toujours Jean-Louis Gasset semble aussi intéressé par le profil de Téji Savanier. Habitant de toujours de la cité Gély, gageons qu’un retour du fils prodige sur les rives de la Mosson ne semble pas si improbable que ça… Qui vivra verra !

Article précédent
LOSC-MHSC (0-0) : un bon point de pris chez le dauphin
Article suivant
Der Zakarian : « On va à Paris pour gagner »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?