Non classé

FCGB – MHSC (1-2) : Celle-là, elle fait du bien !

3

C’est un grand ouf de soulagement qu’ont poussé Laurent Nicollin, Michel Der Zakarian et ses hommes au coup de sifflet final du match gagné à Bordeaux sur le score de 2-1. Dans un Matmut Atlantique qui sonnait plus que creux, les pailladins sont allés chercher la victoire au mental sur des buts de Paul Lasne (19e) et de Daniel Congré (51e) qui marque là son deuxième but en deux matchs. Une victoire qui redonne de l’air au MHSC qui n’avait plus gagné depuis cinq matchs et qui se replace à la 7èmeplace du championnat et par conséquent dans la course à l’Europe.

Dans un début de match où se sont les locaux qui se montrent les plus entreprenants, à l’image de la possession nettement favorable (65% en première période) et de plusieurs occasions chaudes devant la cage de Benjamin Lecomte (De Préville qui dévie un ballon au premier poteau juste devant le portier montpelliérain, 9e), les pailladins subissent mais tentent leur chance en contre et c’est Andy Delort qui effectuera un excellent travail côté gauche avant de servir Lasne d’un merveilleux extérieur du pied droit, le milieu de terrain, esseulé devant Costil, n’a plus qu’à déposer sa tête au fond des filets pour ouvrir le score ! (0-1, 19e). Après ce but encaissé, les girondins vont faire reculer les héraultais une nouvelle fois en lançant de multiples centres sur la défense montpelliéraine qui tient bon pour le moment. Mais malheureusement, les bordelais vont égaliser grâce à Basic qui dévie (du bras) une frappe de De Préville (1-1, 35e).

La seconde période est un peu mieux maitrisée dans le jeu par les hommes de Der Zakarian qui mettent plus souvent le pied sur le ballon. Cela va alors provoquer la réussite de l’équipe pailladine, qui, à la 50ese crée une énorme occasion après un cafouillage dans la défense bordelaise qui réussit à dégager en corner. Sur ce dernier, Mollet tire au deuxième poteau vers Cozza qui remise de la tête pour Congré, plein axe, qui ajuste Costil (1-2, 51e). La fin du match est à l’avantage des girondins qui siègent dans le camp des montpelliérains, ces derniers pouvant alors évoluer en contre comme Skuletic, entré à la place de Delort, qui traverse la moitié du terrain balle au pied mais se fait reprendre à l’entrée de la surface bordelaise (90e+2). Le score n’évoluera plus et ce sont bien les montpelliérains qui réussissent à ramener les 3 points tant attendus de Bordeaux.

OYONGO ET LASNE, PARIS GAGNANTS POUR DER ZAKARIAN

C’était une surprise à l’annonce des compositions d’équipes. Skhiri, habituel titulaire indéboulonnable au milieu, est relégué sur le banc au profit de Lasne qui retrouve une position qui lui est préférable. Oyongo est donc titularisé côté gauche et on peut dire que ces choix ont été payants. En effet, Lasne a pu marquer le premier but de la rencontre dû au fait que sa position lui permette de se projeter dans l’axe. De plus sa prestation au milieu aux côtés de Le Tallec a été plus que satisfaisante. Oyongo, quant à lui, a fait sentir qu’il tenait à cette place de titulaire en réalisant une très grosse performance sur son couloir gauche notamment en défense. DerZak’ a donc eu du flair en instaurant ces choix qui ont, en partie, construit la victoire du MHSC en terre bordelaise.

MAINTENANT, OBJECTIF EUROPE ?

Avec cette victoire, Montpellier se repositionne à la 7èmeplace du classement, à trois points de l’actuel 4e, l’OM. Cette équipe s’est donc relancée dans la course à l’Europe en restant accrochée au wagon de tête mais devra désormais enchainer les victoires et ce à compter de dimanche pour la réception d’Angers qui marquera le 1000èmematch de l’équipe professionnelle en première division.

Article précédent
La dernière chance pour Montpellier face à Bordeaux ?
Article suivant
MHSC-SCO : aucune excuse pour ne pas se rendre à la Mosson demain !
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Après la défaite à Toulouse, qu'est ce qui vous inquiète le plus ?