Non classé

Gagner à domicile c’est bien, confirmer à l’extérieur c’est mieux

1

Zéro, tel est le nombre de match gagné à l’extérieur par les hommes de Michel Der Zakarian en ce début de saison. Une statistique qui fait mal car les pailladins sont efficaces à la Mosson. De plus, quelques points de plus glanés à l’extérieur auraient permis à l’équipe de figurer parmi les cinq premiers du championnat.

Bien entendu, ce n’est que le début de la saison et il serait donc inapproprié de notre part de tirer des conclusions hâtives après seulement 9 journées écoulées. Cependant, force est de constater que le MHSC n’y arrive pas lorsqu’il s’éloigne de ses terres. À contrario les prestations rendues par l’équipe dans la « marmite du diable » sont pour l’instant excellentes. Cette situation n’est, on l’espère, qu’éphémère mais il ne faudra pas regretter les points laissés en cours de voyage lors de « la course à l’Europe » en fin de saison.

Effectivement, à chaque fois que les hommes de Der Zak’ ont réalisé une belle performance à la Mosson, celle-ci n’a pu être confirmée lors du match suivant à l’extérieur.

À commencer par le match à Bordeaux (1-1). Les montpelliérains, n’ont pu ramener dans leurs valises qu’un seul petit point synonyme de beaucoup de frustrations, alors que la victoire leur tendait les bras.

Deux semaines plus tard, les pailladins prennent l’avion direction Nantes, regonflés à bloc après leur victoire quelques jours plus tôt face Lyon. Un match plus qu’abouti ! Seulement, la grosse débauche d’énergie face aux lyonnais s’est faite ressentir à La Beaujoire. Les héraultais n’ont jamais vraiment existé et encaissent un but à cinq minutes du coup de sifflet final…

La réception de Nice est à son tour réussie. Après avoir encaissé le premier but, les pailladins ont su réagir en égalisant puis en arrachant la victoire (2-1). Mais cette réception a précédé le court déplacement à Marseille. Les olympiens ont dominé la rencontre et ont réussi à égaliser alors que le MHSC avait ouvert le score sur un but casquette de Bouna Sarr contre son camps. À noter que la fin de match fut électrique et Jordan Ferri s’est fait exclure après une altercation avec Radonjić. Exclusion le privant de jouer les trois matchs suivant.

Enfin, après avoir remporté brillamment le derby (1-0) dans une très belle ambiance à la Mosson, le match d’après à Strasbourg a une fois de plus montré les lacunes du MHSC loin de ses bases. Une nouvelle défaite (1-0) et un nouveau pénalty manqué, le troisième de la saison…

Avant la trêve internationale, le dernier match de Michel Der Zakarian et ses hommes face à Monaco a « définitivement » prouvé que la Mosson serait un territoire difficile à conquérir cette saison. Florent Mollet et ses partenaires ont en effet envoyé à trois reprises Benjamin Lecomte chercher le ballon au fond de ses filets. Rulli, quant à lui, a une nouvelle fois démontré l’étendue de son talent.

Ce week-end, la délégation montpelliéraine se rend en Champagne-Ardenne afin d’y affronter des rémois nous devançant d’une place au classement. Il est donc temps de casser cette « malédiction » des matchs à l’extérieur sans victoire en ramenant les trois points de la Marne. Il est à noter que le groupe montpelliérain devrait enregistré les retours de Jordan Ferri, qui a purgé sa suspension, et de Téji Savanier qui devrait réaliser ses grands débuts tant attendus en Ligue 1 sous les couleurs orange et bleue. Andy Delort, quant à lui, ne sera pas apte à jouer dû à sa blessure contre Monaco.

Rendez-vous donc samedi à 20h pour assister, on l’espère, à la première victoire du MHSC à l’extérieur !   

Article précédent
Un match ferme pour la tribune « Etang de Thau »!
Article suivant
Quelle attaque alignée à Reims en l’absence de Delort ?
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?