Non classé

Comment va se dérouler le mercato d’été ?

1

Malgré la crise du coronavirus, le club doit se pencher sur le prochain mercato d’été. Certains postes ont été ciblés, maintenant reste à voir si les conditions financières sont réunies pour conserver les projets initiaux. Comment va se dérouler le mercato d’été du côté de la paillade ?

Les postes ciblés

Un défenseur pour préparer l’avenir 

L’impression d’avoir entendu plusieurs fois cette phrase auparavant. Il est certain que Vitorino Hilton est plus proche de la fin de sa carrière que de son début (quoique on ne sait pas trop…), il est donc légitime que le club se consacre à la recherche de celui qui va lui succéder et venir renforcer la charnière centrale aux côtés de Pedro Mendes et de Daniel Congré. Même si rien n’est encore officiel, notre Capitao devrait prolonger au moins 1 an au MHSC, mais comme l’a déclaré Laurent Nicollin, cela ne l’empêchera pas de recruter un défenseur pour préparer l’avenir.

On sait que pour Souley, c’était sa dernière année quoi qu’il arrive. Souley est plus dans l’optique d’arrêter. Vito, un peu moins. Je le suis sur Instagram, il est en pleine bourre. On attend d’avoir discuté avec Vito, voir dans quel état d’esprit il est. Cela ne nous empêchera pas de recruter un défenseur central, parce qu’il faut préparer l’avenir.

Laurent Nicollin dans 100% Paillade sur France Bleu Hérault

Indésirable à Lyon, le nom de Mapou Yanga-Mbiwa commence à tourner. Cela pourrait ravir les supporters, et rappeler de très bon souvenir si l’ex international français venait à revenir à la paillade. De plus, il est libre en fin de saison, donc n’engendrera pas de frais de transfert pour le club.

Un attaquant pour suppléer le duo Laborde-Delort

Gaëtan Laborde et Andy Delort se sont imposés comme étant le duo incontournable sur les deux dernières années, dans le secteur offensif, côté montpelliérain. Lorsque l’un des deux n’est pas sur le terrain, le visage de l’équipe n’est plus le même. Difficile donc de trouver un remplaçant en attaque proche du niveau de ces deux joueurs. Skuletic était ce « troisième homme » en attaque avant son départ en janvier dernier, mais ses performances étaient trop insuffisantes lorsqu’il avait sa chance. C’est pour cette raison que Yun-Il-Lok a été recruté lors du mercato d’hiver, mais ce joueur semble plus à l’aise sur les côtés. A voir donc si il aura sa chance dans le système de Michel Der Zakarian. Puis on le sait, Souleymane Camara devrait mettre un terme à sa carrière, c’est donc une option offensive en moins qui va manquer au MHSC pour la saison prochaine. Pour combler ce manque, le club devrait donc se pencher sur le recrutement d’un attaquant pour le mercato à venir, et Laurent Nicollin semble avoir déjà le profil en tête. Pour le moment, pas de nom qui circule.

Souley a plus de chances d’arrêter, Vito de continuer. Mais il faut discuter avec les deux, […] s’ils devaient arrêter maintenant, ce serait dommage de ne pas pouvoir leur rendre hommage comme on l’aurait en fin de saison s’ils avaient arrêté. Mais on verra comment mettre en place quelque chose à la rentrée, si c’est le cas. […] C’était prévu qu’on prenne aussi un attaquant, on est sur une piste, on va avancer. Il y aura peut-être aussi des opportunités au milieu.

Laurent Nicollin dans 100% Paillade sur France Bleu Hérault

Gérer le cas Rulli

On en a parlé dans autre article consacré au gardien prêté par la Real Sociedad. Le club essaye de mettre tout en place pour conserver Géronimo Rulli à l’issue de la saison. Mais à voir surtout si le club a les capacités financières pour s’offrir le portier argentin. En cas de départ de Rulli, ce serait Bertaud qui serait promu gardien n°1, à moins que le club décide de se pencher vers un nouveau profil à se poste. Mais là aussi, il faudra y mettre le prix pour avoir un gardien solide pour garder les cages pailladines. En ce qui concerne le principal concerné, à savoir Géronimo Rulli, son envie semble être de vouloir rester à Montpellier. La preuve, il s’est récemment affiché sur Instagram en plein apprentissage du français, signe de sa bonne volonté à vouloir rester au club sur le long terme.

Je sais qu’il a envie de rester, parce qu’il s’est bien intégré avec nous. Ça lui plait d’être à Montpellier. Le club va essayer de faire un petit effort pour qu’il reste avec nous la saison prochaine.

Vitorino Hilton dans 100% Paillade sur France Bleu Hérault

Un mercato perturbé

Maintenant, avec la crise sanitaire et ses conséquence financières lourdes, est-ce que le mercato imaginé par les dirigeants avant cette crise sera le même que celui qui sera finalement réalisé ? Difficile à dire pour le moment, il risque d’y avoir très peu de recrues, seulement sur les postes évoqués précédemment. Avec ce mercato tronqué, la non-qualification européenne est peut-être un mal pour un bien concernant le club. Il aurait été difficile de mettre certains joueurs au repos sans renforts supplémentaires.

En ce qui concerne les ventes, on n’a du mal a imaginer quel joueur serait susceptible de quitter le club cet été. Florent Mollet ? Gaëtan Laborde ? Pas de noms qui sortent en tête de liste, et cela est plutôt inhabituel par rapport aux saisons précédentes où à chaque fois, un joueur pailladin était courtisé par plusieurs clubs.

Il faut dire aussi que la crise financière n’arrangera pas les clubs, car avec un mercato perturbé par cette crise ce sera moins de joueurs achetés par les clubs, donc moins de joueurs vendus également. Et quand on est un club comme Montpellier, cela peut avoir son importance, surtout quand on regarde les chiffres de la saison dernière avec un excédent de 20 millions d’euros sur le marché des transferts. De plus, selon l’économiste Pierre Rondeau, si le championnat de France est le seul à ne pas reprendre d’ici la fin de la saison, la valeur des joueurs français pourrait chuter de 20% sur le marché des transferts, par rapport aux autres championnats. Cela peut changer la donne quand on voit que Montpellier a beaucoup vendu de joueurs à l’étrangers ces dernières saisons : Mounié, Roussillon, Mbenza, Skhiri, pour ne citer qu’eux.

En bref, ce mercato d’été risque d’être léger, avec pour but de renforcer le banc pailladin. Il faudra faire de bons coups pour limiter les dépenses comme aller chercher de bons joueurs libres, qui n’engendreront aucune dépense pour le club. C’est peut-être la solution idéale pour améliorer la qualité de l’effectif, tout en limitant les dépenses.

Si les caisses ne se remplissent pas avec la vente de joueurs, et avec les différentes pertes enregistrées depuis le mois de mars, le mercato du MHSC risque d’être fortement perturbé. 3 postes sont principalement ciblés pour ce mercato estival, à voir si le club arrivera à se renforcer sur ces différents secteurs. Il faudra faire de bons coups, comme on en a vu ces dernières saisons, c’est pour cela que l’on fait pleinement confiance à la cellule de recrutement pour nous apporter les renforts nécessaires pour faire progresser ce groupe, et les emmener jusqu’à une qualification européenne.

Retrouvez ce débat dans notre émission spéciale fin de saison en cliquant sur le lien ci-dessous. N’hésitez pas à nous donner votre avis sur la question en commentaire, ou via nos réseaux sociaux.

Article précédent
Les finances du club : Un manque à gagner conséquent
Article suivant
Quel avenir pour le championnat ?
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Après la défaite à Toulouse, qu'est ce qui vous inquiète le plus ?