Non classé

MHSC-OL : Eh oui Papa !!!

13

Mardi soir, le MHSC s’est imposé 2-1 face à l’OL grâce à un Teji Savanier très en jambe. Deuxième prestation de haut vol. Avec 12 victoires en 16 réceptions à la Mosson 🏟️ le MHSC est désormais la seule équipe à s’être imposée autant à domicile sur cette période 💪 ! Même si Juninho a du mal à le concevoir, le MHSC à la Mosson, ça envoie.

Delort fait redescendre Juni’ sur terre

Très énervé contre l’arbitrage et extrêmement déçu par la défaite de l’ OL sur le terrain du Montpellier Hérault. Juninho avait un adressé un gros tacle au MHSC de Andy Delort et Téji Savanier.
Peu après la rencontre au micro de Téléfoot :

« Ici ça balance, il n’y a pas beaucoup de football. »

On connait bien sur la mauvaise foi lorsque l’OL n’arrive pas à s’imposer. Pourtant, sur l’action du penalty lyonnais, et du carton rouge pour Hilton, à l’origine il y’aurait du y avoir faute pour le MHSC. Mais on ne parle pas autant, on joue.

D’ailleurs, Andy Delort s’est permis de se moquer de celui qui l’avait piqué en répondant avec finesse :
Sur son compte Twitter , en postant la photo de la Panenka réalisée par son grand ami et coéquipier Téji Savanier avec le  message ci-dessus.

L’ancien joueur de l’OL s’est aussi ravisé sur son idée initiale concernant le carton rouge pour Aouar :
Pour Juninho, son joueur n’est ni violent, ni méchant mais son geste sur Souquet méritait bien cette sanction donnée par l’arbitre François Letexier
Un geste un peu plus classe venant d’un joueur comme Juninho, que s’enfermer dans des dénégations. Même si Aulas semble lui avoir bien transmis sa « lucidité ».

Michel Der Zak’ au sujet de la victoire du MHSC

il y a eu plus de déchet technique, surtout en deuxième mi-temps. En première période, on s’est créé des occasions, c’était pas mal. On a très très bien défendu, même si on a eu affaire à une grosse équipe, qui nous a posé des problèmes quand ils sont revenus au score et après, surtout à 10 contre 10, mais on a su tenir et être solidaires et efficaces défensivement. »

Dans l’ensemble et dans l’état d’esprit, tout le monde s’est battu, tout le monde s’est arraché pour garder ce score positif et c’est une bonne chose. On doit ce score à la qualité de ce qu’on a produit, on s’est créé les occasions, on s’est créé ce penalty. Il y a eu des très très bonnes choses et bien sûr qu’à la fin on a souffert mais on s’est arraché pour garder ce score à 2-1 et on s’est arraché.

 Avec 2 victoires sur 2 des 3 réceptions d’affilée, le deal est bien parti. Prendre 6 points face à Nice et Lyon n’était pas si évident sur le papier. Mais le MHSC va tout faire pour confirmer après demain (Dimanche 15h) face à Angers.

Un match piège, un match difficile, après la fatigue musculaire des deux matchs à haute intensité. Mais les Pailladins en sont capable. Avec le soutien de leur public bien évidemment, qui a répondu présent face à l’OL (4 114 supporters sur les 5000 possible) pour mettre la pression sur l’arbitre dans les situations litigieuses. Comme pour exploser de joie, sur le deuxième but de Teji notamment.

Amis Pailladins, plus que 48h.

 

Article précédent
[Ancien] Que devient Casimir Ninga ?
Article suivant
« Le joueur à suivre de Luka » Episode 4 Saison 1 : Paul Bernardoni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Laurent Nicollin a-t-il fait le bon choix en conservant Romain Pitau ?