Non classé

Girondins de Bordeaux 0-2 MHSC : Mollet et Delort régalent

15

Le MHSC signe sa deuxième victoire d’affilée à l’extérieur (0-2). Avec 6 points pris sur 6 avec ces deux déplacements consécutifs, Montpellier remonte au classement, en rattrapant un peu ses errances à domicile face à Reims notamment.

Bordeaux n’avait pas perdu cette saison à domicile

Ils restaient sur 2 victoires, et 6 matchs nuls à domicile. Bordeaux n’a perdu aucun de ses 8 derniers matchs à domicile.
Les girondins et leur meneur, Hatem Ben Arfa, sont arrivés avec des ambitions sur le terrain. C’est pourtant Montpellier qui se procurer les premières situations en début de match. Une main de Laborde sifflée en attaque (s’il touche la balle?) met fin à ces débuts dynamiques.

Le 4-3-3 commencerait-il a devenir une option sérieuse ?

Une grande densité offensive, des pistons, notamment Junior Sambia, qui combinent bien dans les couloirs et du surnombre sur les côtés. Le style de jeu est plus découvert, mais nettement plus animé à suivre. Le MHSC a mis du temps à se mettre en place, mais les décalages ont commencé à se faire, avec un Teji Savanier de retour. Ferri et Mollet ont bien combiné avec lui.
Devant, Mavididi et Delort ça presse. Beaucoup de centres auraient pu mieux terminer avec de bons changements de rythme à noter. Devant Laborde et Mavididi ont profité des espaces en profondeur pour étirer le bloc. Andy Delort marque d’ailleurs sur une percée remarquable des offensifs Pailladins.

Les buts

Les deux buts du MHSC sont construits plutôt rapidement, sur des phases d’attaque rapide. Bien qu’il y’ait moins de présence au milieu de terrain et donc plus d’espace, les contres du MHSC peuvent mieux s’étaler : avec un attaquant dans l’axe et un de chaque côté, soit un attaquant de plus qu’en 3-5-2 , l’équipe a pu mieux prendre la largeur pour créer plus d’angles de passes.
Les vagues offensives montpelliéraines ont mis à mal une défense qui tentait de rester organiser.

Dimitry Bertaud double clean-sheet

Le gardien remplaçant de Jonas Omlin -encore blessé- a préservé pour la deuxième fois d’affilée la cage du MHSC, qui avait jusque là toujours encaissé au moins un but chaque match. Il a été par le seul tir cadré bordelais, mais s’est montré rassurant dans les sorties. Plus que ça, un bon jeu au pied sur les relances. Deux prestations qui vont augmenter sa confiance dans le groupe, et qui aident le MHSC à remonter à la sixième place, avant les matchs du week-end.

Article précédent
[FCGB 0-2 MHSC] Après une mise au vert, Montpellier s’offre un coup de rouge
Article suivant
[FCGB-MHSC] Les notes pailladines

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?