Non classé

MHSC – RC Strasbourg : Une affiche qui rend nostalgique

0

Le MHSC affronte ce dimanche, à 15h le RC Strasbourg. Pour tenter de confirmer une série de deux victoires à l’extérieur pour tenter d’accrocher un haut de tableau qui nous fuit de peu ces dernières années. Mais une rencontre qui peut, aussi nous ramener en arrière pour se rappeler d’où nous (re)venons?

Le 29 Mai 2009 et ce Montpellier-Strasbourg historique

C’est la 38ème journée de Ligue 2. Montpellier affronte Strasbourg.
Dans un stade archi-comble : 27 481 spectateurs et une ambiance de folie, Montpellier doit battre impérativement, le RC Strasbourg pour pouvoir monter en Ligue 1. Strasbourg à qui il ne faut qu’un match nul pour décrocher son ticket. L’enjeu est de taille pour le MHSC.

La compo montpélliéraine :

 Carrasso, Jourdren
Défenseurs Dzodic, Yanga-Mbiwa, Sabo, Bocaly
Milieux de terrain Marveaux, Delaye, Tino Costa
Attaquants Aït-Fana, Compan, Montaño

Le match

11ème minute : coup franc sur le coté droit et tiré par Tino Costa. Le ballon est déposé sur la tête de J. Marveaux qui ouvre le score à bout portant. La Mosson explose et Montpellier mène 1-0.

18ème minute : quasiment le même coup franc, celui ci à l’angle de la surface côté droit. Tino Costa arme et tire directement au second poteau d’un enroulé. 2-0

C’est alors qu’on pensait que tout était réglé. Mais à la 21 ème minute sur une main dans la surface, Strasbourg se voit obtenir un penalty. Penalty tiré sur la gauche et arrêté par Johan Carrasso, qui se claque au passage les ligaments croisés en se sacrifiant pour LE match de la montée. L’occasion alors pour un nouveau gardien, alors que le titulaire était indisponible : il s’agit de Geoffrey Jourdren.
Strasbourg se permettra même de réduire la marque juste avant la mi-temps sur un ballon dévié contre son camp sur la barre, pour ensuite revenir dans les pieds strasbourgeois juste avant la mi-temps.
La tradition ne change pas pour la suite : 2 buts refusés, 1 ou 2 penalties pour des mains évidentes oubliés… et le stress qui monte.

Mais les Pailladins savent résister à la pression, c’est peut être là que c’est né : 91 ème minute un missile de Lacour semble donner l’égalisation pour Strasbourg, synonyme de montée, mais le ballon est dévié par un défenseur du MHSC avant que la balle finisse sa course dans une cage où Jourdren n’avait pas bougé.
Sur l’action d’après, c’est par contre lui qui va réaliser « un arrêt qui vaut un milliard de dollar » comme mis en évidence par Philippe Sers. L’arbitre sifflera peu après le coup de sifflet final. Le stade explose, Montpellier retrouve la Ligue 1. 5 ans après l’avoir quittée. Aujourd’hui cela fait la 11ème saison depuis ce match de légende.

Le match du jour

Montpellier saura perpétuer la tradition on l’espère. Mais un discours inquiètera les puristes du MHSC qui connaissent leur équipe :  Le Racing présente, pour la première fois de son histoire en Ligue 1, un bilan de 8 défaites lors des 10 premières journées. Le RCSA a même encaissé la bagatelle de 19 buts (18e défense), son pire total à ce stade dans l’élite au XXIe siècle, et ne pourra toujours pas compter sur son gardien Sels ni sur son attaquant Mothiba.
Alors trop facile pour ne pas être un piège ou signe ?

A confirmer…

 

Article précédent
Interview des Twittos Saison 2 Episode 11 : « Je ne suis pas encore spécialement inquiet »
Article suivant
MHSC 4-3 RC Strasbourg Alsace : Compte rendu d’un match de dingue
Vous devez vous connecter pour publier un commentaire.

Quel mini bilan tirer à la trêve, après 8 journées ?