Joueur à suivre

« Le joueur à suivre de Luka » E.4 S.2: Burak Yilmaz

25

En cette 4ème journée de championnat, notre rédacteur Luka a choisi de vous présenter Burak Yilmaz. L’attaquant turc est selon lui la menace principale des dogues.

Burak Yilmaz

  • Attaquant
  • 36 ans
  • 1m88
  • Turc
  • International turc

Son profil

  • Puissant
  • Hargneux
  • Tueur devant le but
  • Bon de la tête
  • Joueur d’instinct

Son parcours professionnel 

  • En club
  • En sélection

En bref

A 36 ans, Burak Yilmaz a connu une carrière atypique, pouvant se vanter d’avoir connu 7 clubs turcs, en ayant laissé son emprunte lors de chaque passage, autant sur le terrain que dans le coeur des supporters. Plus de 280 buts en club à son actif. En sélection, Burak Yilmaz a connu toutes les catégories, devant un cadre de la sélection turque. Arrivé dans le nord de la France l’été 2020, le puissant turc a fait parler sa précision devant le but et sa hargne, portant le LOSC vers le titre de Champion de France, avec 16 buts à son compteur.

Son dernier match face à Saint-Etienne (1-1)

Quand on parle d’instinct, c’est typiquement le but qu’a inscrit Burak Yilmaz face aux Verts, d’un tir presque à l’aveugle à l’entrée de la surface, terminant son chemin en lucarne. Le buteur turc s’est fait peur en fin de match, se faisant percuter de plein fouet par Etienne Green. Rien de grave finalement pour lui.

  • 5 tirs
  • 3 tirs cadrés
  • 2 passes clés
  • 84,6% de passes réussies
  • 1 duel aérien gagné
  • 51 contrôles
  • Homme du match

L’analyse de Luka

Ce n’est pas l’exemple de fidélité, mais c’est en tout cas l’exemple d’efficacité et de régularité. Il faut avoir un sacré caractère pour arriver à s’imposer dans 7 clubs turcs différents, et sans se faire détester en quittant chacun d’eux. Malgré ses 36 ans, Burak Yilmaz a prouvé la saison dernière qu’il était un redoutable buteur, et l’a confirmé encore le week-end dernier. Ce joueur est capable de marquer à n’importe quel moment par sa spontanéité, son adresse et ses frappes puissantes. C’est d’ailleurs lui qui donne l’avantage à son équipe en toute fin de match à la Mosson la saison dernière.

 

Article précédent
Le groupe pailladin pour affronter Lille
Article suivant
Interview des twittos Saison 3 Épisode 4 : « Une joie immense, un bonheur absolu… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?