Non classé

[Histoire d’une rencontre historique] Giroud en sauveur permet au MHSC de continuer à rêver

29

Montpellier reçoit l’AS Saint-Etienne ce dimanche à 13h dans le cadre de la 5ème journée de Ligue 1. C’est un match qui ne réussit pas vraiment aux héraultais avec seulement 4 victoires en 13 réceptions. Une de ces victoires fut pendant la saison du titre, une saison où rien ne pouvait arriver aux pailladins. Mais depuis 2012, seulement 2 victoires, espérons que les hommes d’Olivier Dall’Oglio sauront trouver la clé pour l’emporter.

Un choc de haut de tableau

Le 24 mars 2012, 29ème journée d’une saison historique, le MHSC reçoit l’ASSE en espérant obtenir un deuxième succès face aux verts dans l’histoire. Un match plutôt compliqué, au vu de l’historique déjà évoqué mais aussi de part le classement, Montpellier deuxième contre Sainté 6ème. Cependant, les deux équipes restent sur des échecs. Les Verts viennent de s’incliner à domicile dans le derby face à l’Olympique Lyonnais, et restent sur 4 matchs sans victoire (2 nuls, 2 défaites) et surtout sans marquer le moindre but. Longtemps quatrième, l’ASSE est retombée 2 places plus bas suite à cette disette offensive. Du côté de la Paillade, le club revient de Lorraine bredouille, après une défaite 1 à 0 face à l’ASNL. Ce match vient couper une série de 8 matchs consécutifs sans la moindre défaite. Les deux équipes vont donc essayer de relancer une dynamique avant la trêve internationale. De plus, le MHSC doit s’imposer pour continuer de mettre la pression sur le PSG version qatari d’Ancelotti, et quoi de mieux que le retour de blessure de Younes Belhanda et les presque 25 000 supporters présents au stade de la Mosson, pour y parvenir.

Les compositions

Montpellier HSC :

G. Jourdren, G. Bocaly, M. Yanga Mbiwa (C), V. Hilton, H. Bedimo, J. Saihi (M. Estrada 86′), B. Stambouli, Y. Belhanda (R. Cabella 75′), S.Camara, J. Utaka, O. Giroud

AS Saint-Etienne :

S. Ruffier, F. Ghoulam, J. Mignot, A. Ebondo, S. Marchal, J. Guilavogui, J. Clément, F. Sinama Pongolle (L. Battles 76′), B. Sako (K. Zouma 82′), B. Nicolita (M.-A. Gradel 90′), P.-E. Aubameyang

Un match stérile

On a le droit à un début de match timide. Montpellier parvient à mettre le pied sur le cuir mais sans réussite, tandis que les ligériens procèdent en contre. Les premiers cartons sont de sortie, à la 20ème pour Sinama Pongolle, trois minutes plus tard pour Bocaly. Une possession qui peine à se concrétiser par une occasion franche. Ce n’est qu’après la demi-heure de jeu que les montpelliérains mettent enfin la défense stéphanoise en danger. Un long ballon sur Camara qui centre sur Giroud mais sa frappe est trop molle. Les joueurs de Girard parviennent enfin à enchainer, sur un corner jouer à deux, Bedimo centre et Giroud décroise trop sa tête qui termine juste à côté des montants gardés par Ruffier. Encore dans son temps fort, Stambouli trouve par dessus Giroud qui décale Belhanda de la poitrine, ce dernier enchaine avec une belle frappe du gauche mais pas assez pour tromper Ruffier. Juste avant la mi-temps, Camara servi au 25 mètres, déclenche une frappe qui passe à quelques centimètres de la barre. Après un coup franc mal dégagé, Aubameyang est proche de trouver la faille mais sa reprise file à côté, 0 à 0 à la mi-temps.

D’entrée de deuxième période, Camara trouve l’ouverture mais il est logiquement signalé hors-jeu. Les héraultais continuent à pousser dans ces premières minutes du second acte. Bocaly sert Belhanda qui passe à Giroud, l’attaquant pailladin enroule du droit mais se butte encore sur Ruffier. Sur un énième corner, Camara passe tout proche de l’ouverture du score suite au mauvais dégagement du portier stéphanois. Juste après l’heure de jeu, Ghoulam passe pas loin de tromper son propre gardien après avoir contré un centre de Camara. Malgré une domination outrageuse, Montpellier n’est pas loin du KO. Sur un corner, Aubameyang reprend de volée à l’entrée de la surface. Son tir est seulement ralentit par Jourdren et c’est un miracle que Guilavogui ne puisse pas pousser le cuir au fond des filets.

Un rouge et un miracle

On entre dans le dernier quart d’heure lorsque Cabella est lancé dans la profondeur et est fauché par Mignot à l’entrée de la surface. Dernier défenseur, Mr Fautrel n’hésite pas, il siffle coup franc et sort le carton rouge. Les verts vont devoir finir la rencontre en infériorité numérique. Mais les hommes de Girard ne parviennent toujours pas à se procurer de véritables occasions, à l’image de cette belle frappe d’Estrada. Mais trop loin pour inquiéter Ruffier. C’est au tour de Rémy Cabella de tenter sa chance de loin, encore une fois détourné par le dernier rempart des verts.

Et là, le miracle. Bocaly centre, une tête stéphanoise dégage le ballon, qui monte haut dans le ciel. Soudain, une reprise de volée des 20 mètres sorte d’ailleurs. C’est Giroud, qui d’autre. On joue la 89ème minute et Montpellier oubre le score, c’est une explosion de joie à la Mosson. Maintenant, il faut garder cet avantage jusqu’au coup de sifflet final. Et une fois n’est pas coutume, Montpellier se fait peur, la tête de Zouma passe tout proche de poteau de Jourdren.

Montpellier s’impose 1 but à 0 et prend la tête du championnat, et va d’ailleurs la garder suite au nul du PSG face aux Girondins de Bordeaux.

Pour voir le résumé en image, c’est ici.

Article précédent
Omlin ou Bertaud : qui dans les cages face à St-Etienne ?
Article suivant
MHSC-ASSE : le groupe pailladin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Akor Adams doit-il rester remplaçant désormais ?